Shinigami


 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 les aventures peu extraordinaires de Dres

Aller en bas 
AuteurMessage
Dresdhen

avatar

Messages : 88
Réputation : 0
Date d'inscription : 29/07/2010
Localisation : Quelque part sur Asmodée

MessageSujet: les aventures peu extraordinaires de Dres   Mar 31 Aoû - 17:31

bien qu'elle ne soit plus shini je vous poste le début...car j'ai envie..^^

par contre je suis pas très forte pour les longs récits comme vous le verrez..ou pas.

« » ce signe correspond aux pensées (merci word)

ET PARDON DES FAUTES


*La peau dégoulinante de sueur, elle braillait tout ce qu’elle pouvait, se déchirant le col de l’utérus pour que cette petite chose à l’intérieur d’elle veuille bien sortir. Elle serra les poings, hurlant, vociférant, utilisant des mots qu’elle n’aurait jamais osé dire en temps normal...ils étaient principalement destinés à celui dont le nom doit être tu à tout jamais, père de ce petit être qui tardait à montrer le bout de son nez. Au bout d’un certain temps d’une lutte acharnée, il finit par naître laissant une « carcasse » haletante et las. Cette-dernière le savait, ce n’était pas encore le moment de se reposer. Le plus gros avait été fait mais un dernier effort devait lui être demandé. Elle prit le bébé par les bras et lui asséna un coup net dans le dos. L’enfant pu déployer ses poumons, il brailla alors tant que faire ce peu, l’oxygène lui brûlant l’intérieur de la cage thoracique. Pendant ce temps sa mère se saisie de ciseaux-servant normalement pour la viande- et coupa net le cordon ombilical, fit un nœud et le protégea avec un linge propre. Puis elle débarbouilla l’enfant encore recouvert d’une pellicule poisseuse. Une fois nettoyé, elle le prit dans ses bras, le regarda à peine et le posa dans ce qui s’apparentait à un berceau taillé dans du vieux bois. D’une voix légèrement cassée, elle s’adressa à lui avec détachement*


Bienvenue Dresdhen Azfhelt.

*Aucun bras ou paroles chaleureuses ne l’entourèrent à sa naissance. Elle s’abstint pour autant de pleurer la perte de sa douillette alcôve pour ce monde froid et inconnu, seule l’irrésistible envie de plonger sans retenu dans un sommeil profond fait de rêves acidulés la tailladait. Elle s’endormit ainsi imprimant le visage flou de sa mère au fond de son esprit. Ce fut là son premier contact avec un être doué de raison. Une impression de gêne se développa dans son inconscient, impression qui la suivra durant toute sa socialisation primaire et qui conditionnera sa capacité à vivre en société une fois adulte.

Malgré sa froideur et sa fatigue Lys observait de loin sa fille le regard préoccupé. Elle était tiraillée entre l’amour qui naissait doucement en elle pour ce petit être qu’elle avait portée durant 9 longs mois et le fait d’opter pour des solutions qu’elle pensait plus raisonnables, dans cette seconde catégorie, à l’abandon s’opposait l’infanticide.
Elle se concentra, écoutant le rythme régulier des respirations du nouveau-né, souffla et décida de remettre à plus tard son débat intérieur. Elle alla se coucher exténuée.


………..


Au petit matin elle se réveilla doucement mais quelque chose manquait. Elle se concentra, écoutant attentivement le moindre bruit de la petite maison, rien. Le cœur battant la chamade, elle se leva avec précipitation manquant de se prendre les pieds dans les draps de son lit et couru jusqu’à la chambre voisine où elle entra en trombe avant de balbutier, soulagée*

Oh vous…vous êtes là, mère…*elle rougit et baissa la tête*

Oui…Comme chaque matin depuis ta naissance. *rassura t elle encore une nouvelle fois comme depuis près de 20 ans. Elle n’en avait jamais changé la tournure comme s’il s’agissait d’un rituel entre elles-deux. La première rentrant paniquée dans la chambre de l’autre qui inlassablement répétait la même phrase. Dresdhen se confondait alors systématiquement en excuses avant de s’incliner, pivoter et préparer deux tartines de confiture pour chacune et un verre de lait. Ce comportement était devenu normal. Elles ne s’inquiétaient plus de la source de cette frayeur qui avait valu quelques hématomes à la jeune femme alors qu’un matin, mal réveillée, elle avait perdu l’équilibre et avait fait une rencontre douloureuse avec la porte de sa chambre.

Dans la petite cuisine, Dresdhen s’affairait. Sa mère désormais réveillée et levée prit place *

Quand pars-tu *demanda t elle sur un ton détaché. Dresdhen arrêta nette ses activités, elle resta figée quelques instants, serrant les poings pour ne pas pleurer.*
« sois forte » *se répéta t elle en continue avant de prendre une profonde inspiration*

Après ce dernier repas, mère

-bien *lui répondit la vieille femme sans chaleur dans la voix. Le repas passé dans un silence de plomb. Dresdhen rassembla quelques affaires et se dirigea vers la porte, elle n’eut pas encore franchit le perron que sa mère l’interpella, la voix tremblante*

Dresdhen ! *elle se rapprocha de sa fille l’air misérable, et lui prit la main, des larmes coulaient le long de ses joues fripées. La jeune femme crut rêver l’espace d’un instant*

..je sais que je ne t’ai jamais vraiment montré un quelconque intérêt… peut être tu aurais aimé que j’agisse en mère plus aimante…

*la coupant*- merci mère, vous m’avez donné ce dont j’avais besoin alors que je n’étais nullement désirée

*sa mère en resta bouchée bée*

Tu savais..
- Oui…*elle embrassa sur le front la femme devenue chétive qui se tenait devant elle*
- Mais..un jour je t’ai souhaité, sache le et puis ton père…*elle laissa sa phrase en suspend pour en commencer une autre* Je serai toujours dans la chambre d’à côté tu sais…
- Oui
- Bon voyage, deviens forte et trouves les réponses à tes questions *sur ces mots les deux femmes se serrèrent maladroitement dans les bras l’une de l’autre avant de se séparer gênées mais heureuses. Dresdhen salua une dernière fois sa mère d’un geste de la main et tourna les talons en direction d’Aldell. Elle ne se retourna pas une dernière fois pour imprimer dans son esprit l’image de ce qui avait été son foyer durant toutes ces années. Elle préférait en un sens oublier cette maison au bois vieilli par le temps, isolée dans les plaines d’Ishlagen. Au fur et à mesure que sa mère c’était aigrie les activités de la petite ferme avaient été abandonné.

Préoccupée par ce qui venait de se passer, elle trainait des pieds ne souhaitant finalement pas entamer ce long voyage. Elle s’arrêta plus d’une dizaine de fois se demandant s’il n’était finalement pas préférable de rebrousser chemin.*

« L’aventure n’est pas vraiment faite pour moi…et puis mère… »*elle sourit à cette évocation*
« je..je n’aurai jamais pensé qu’elle me prendrait dans ses bras…et encore moins la voir pleurer..pas que je remette en cause son amour pour moi…non, à l’époque elle aurait très bien pu préférer la facilité ! …je me demande ce qu’elle aurait choisir au final…il est certain que l’infanticide aurait été la meilleure des solutions. Personne ne lui aurait causé de tracasseries à ce propos, même les Daevas de Pandaemonium l’auraient peut être loués pour cet acte. » *son visage s’assombrit reflétant la peine que cette conclusion avait provoquée. Elle détailla ses mains un instant*

« peut être que tout cela n’en vaut pas la peine…Père était…l’un d’eux…mère me disait qu’étrangement elle avait trouvé ces ailes blanches magnifiques.. « elles paraissaient tellement pures » m’avait elle confier un jour de bonne fortune où elle s’était décidée à ne pas rester enfermé dans son carcans de souvenirs inavouables et honteux pour une Asmodienne… » *elle se rappela alors un détail douloureux *

« Ses yeux…ses yeux quand elle me regardait…je ne saurais décrire son expression, partagée entre la haine, le dégoût et…la tendresse ou quelque chose comme cela. Je devais être la vitrine de son pêché…preuve vivante de l’existence de mon père dans sa vie de femme. »* Prise dans ses réflexions elle marchait étudiant à peine le paysage puis la réalité vint alors la frapper de plein fouet. Elle parcouru des yeux les collines des alentours et en vint à une conclusion évidente bien que fort déplaisante*

Je suis perdue !

*elle s’arrêta de marcher, fit un tour sur elle-même, et commença a vraiment perdre courage. Elle scruta les collines teintées d’un léger vert sombre tirant vers le jaune. Elle se sentit d’un coup déprimée.*
..Elyséa…pays de la lumière… « je comprends qu’il ne soit pas resté ».*elle se ressaisit un instant se souvenant d’un problème plus urgent*
..ça ne me dit pas par où aller…*elle fit la moue, fit trois pas en direction du nord, puis finalement partit vers le sud.*


....
on verra la suite quand la déesse de la motivation et surtout celle de l'inspiration viendront à ma rencontre!!! XD
Revenir en haut Aller en bas
Soxat

avatar

Messages : 130
Réputation : 2
Date d'inscription : 15/07/2010
Age : 30

MessageSujet: Re: les aventures peu extraordinaires de Dres   Mar 31 Aoû - 22:55

c'est super bien !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

franchement ! ^^

la suite Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://www.team-elodie-etains.com
kazer

avatar

Messages : 296
Réputation : 2
Date d'inscription : 30/07/2010
Age : 27
Localisation : Saint Nazaire

MessageSujet: Re: les aventures peu extraordinaires de Dres   Mar 31 Aoû - 23:32

c'est génial. par contre, j'ai pu voir un net changement d'inspiration après l'accouchement (peut être qu'au départ ce n'était qu'un engouement pour la plume?) mais sinon, le texte est très bon.

Sinon, je ne comprend pas pourquoi tu écris ton texte avec les rêgles du RP qui sont, comme tu as du le voir, très contraignant.

dans l'écriture classique, il y a des rêgles très avantageuses que j'ai moi même préféré. Par exemple, pour distinguer une action qui a lieu durant la parole, on la met entre parenthèse car elles sont bien visible (certains auteurs l'utilisent, d'autres non) et une remarque qui devrait être entre parenthèse est mise entre tiré -comme ça- ce qui est aussi très plaisant. pour le coup des tiré, j'ai arrêté quand un prof m'a enlevé des points à cause de ça en seconde... pas franchement un plaisir.


Enfin bref, hormis le choix de l'écriture en RP d'un texte très romancé que je ne comprend pas, je trouve ton BG très bien partit
Revenir en haut Aller en bas
Dresdhen

avatar

Messages : 88
Réputation : 0
Date d'inscription : 29/07/2010
Localisation : Quelque part sur Asmodée

MessageSujet: Re: les aventures peu extraordinaires de Dres   Mer 1 Sep - 8:11

en fait j'ai pris partie d'écrire en mode rp..car pour moi ca reste du rp malgré tout..ce n'est pas une histoire d'un perso quelconque...^^
(je n'ai pas dit que la raison était bonne non plus XD)
mais si ca te gêne j'essaierai le mode plus littéraire pour la suite.

pour le changement j'étais surtout partit sur une autre idée..je voulais raconter le moindre détail de l'action (c'est ce que je préfère faire) pour ensuite continuer à parler de sa relation avec sa mère durant l'enfance..normalement c'était sa mère qui devait se réveiller et arriver dans la chambre de sa fille en se demandant si elle vivait encore (un bébé ça pleure la nuit non??)

et j'ai changé ça au dernier moment...

et puis le changement est dû aussi au fait que j'y introduit des pensées et quelques paroles.
d'ailleurs se sera sans doute un des défauts plus tard : trop de pensées et pas assez du reste!!^^

il est vrai aussi qu'une fois qu'elle avait accouché je me suis retrouvé coincée en me disant : oui mais encore?!....et bien mais encore rien, elle a accouché et c'est TOUT!! c'est pour cette raison que j'ai aussi changé de "chapitre".


mais en tout cas, je suis contente si vous avez apprécié le début..n'hésitez pas à critiquer (aussi en mal) ça fait toujours avancer Smile
je sais que je devrai m'attacher à plus décrire l'environnement mais...les 3 phrases que j'ai mis dessus je me suis déjà forcée car c'est un truc qui me déplait mais qui sont indispensables à l'atmosphère.Sad

Revenir en haut Aller en bas
kazer

avatar

Messages : 296
Réputation : 2
Date d'inscription : 30/07/2010
Age : 27
Localisation : Saint Nazaire

MessageSujet: Re: les aventures peu extraordinaires de Dres   Mer 1 Sep - 13:08

une astuce pour décrire facilement l'environnement: fait la raconter ses ressentiment quand elle arrive quelque part, c'est très efficace

pour le mode rp ou littéraire, c'était surtout une question que je me posais par rapport à mes habitudes, mais c'est ton histoire, à toi de voir.

Et pour la suite, ben c'est quand tu veux.
Revenir en haut Aller en bas
Haribo

avatar

Messages : 157
Réputation : 0
Date d'inscription : 20/07/2010
Age : 28
Localisation : Seine et Marne

MessageSujet: Re: les aventures peu extraordinaires de Dres   Mer 1 Sep - 15:48

Superbe début d'histoire! Même si moi aussi je me suis posé la question sur la forme rp mais ça ne m'a pas choqué non plus, on lis ton texte avec aisance. J'ai hâte de pouvoir lire la suite!
Revenir en haut Aller en bas
Dresdhen

avatar

Messages : 88
Réputation : 0
Date d'inscription : 29/07/2010
Localisation : Quelque part sur Asmodée

MessageSujet: Re: les aventures peu extraordinaires de Dres   Jeu 2 Sep - 15:10

faut arrêter avec les superbe et génial, je vais finir par en être persuadée et ça c'est mauvais, mon ego risquerait de déborder et je m'étoufferai avec!

du coup voici la suite toujours aussi "extraordinaire et pleine de rebondissements" (ironie quand tu nous tiens)

il doit rester des fautes..j'aime pas me relire 15 fois...


juste pour dire, je suis choquée Haribo, tu trouves que ca se lit avec aisance ?? j'ai toujours pensé et trouvé que ma façon d'écrire était "pachydermique"....




Sa résolution ne tenue qu’une centaine de mètres, ce qui en un sens était déjà énorme. Plus qu’une simple résolution il s’agissait de courage la concernant, celui de quitter son foyer pour agrandir son horizon. Elle leva la tête s’inquiétant du temps. Les nuages s’amassaient lascivement au dessus d’elle. Elle ferma les yeux laissant une légère brise caresser sa peau blanche, d’une couleur bien trop laiteuse pour une pure Asmodienne, elle le savait. Elle songea alors…

« Pourquoi n’ont-ils pas décidé de la bannir…ou de la destiner à un châtiment plus exemplaire encore. Ils n’ignoraient pas mon existence, preuve flagrante de son amour pour... » elle tut son nom « …pour un Elyséen ? ». Elle réfléchi un instant « peut être ont-ils jugé lors d’un conseil exceptionnel que la meilleure punition serait qu’elle vive parmi ses semblables…et…de me laisser la vie à moi aussi. Sachant pertinemment qu’elle s’enfermerait dans une solitude salvatrice et que dans le cas contraire, nul autre personne ne voudrait avoir à faire avec une « trainée comme elle » » elle serra les poings à ses mots qu’elle avait tellement entendu. Quelques gouttes tombèrent sur son visage dégoulinant le long de sa joue puis de son cou trempant ses cheveux et ses vêtements. Elle rouvrit les yeux.

« Il fait toujours aussi beau… » une question sans lien s’imposa à son esprit. « elle a dit que je devais trouver des réponses…desquelles parlait elle ?...avais je donc l’air si désespérée et misérable ?...à quoi faisait elle référence ? » elle se tassa se sentant idiote « lui demander aurait peut être été judicieux »..la pluie devint plus forte traversant sans mal ses habits. Elle grelotta et pressa le pas. « ça serait un manque de pot incroyable d’attraper une pneumonie et… » elle secoua la tête ne souhaitant envisager si tôt cette éventualité, collant des mèches de ses cheveux blancs sur son visage. S’assombrissant encore davantage un grondement sourd et puissant retentit dans le ciel. elle s’arrêta nette, se bouchant les oreilles. « non pas ça..pitié..pas ça ». Répondant malignement à ses supplications un éclair vint s’abattre non loin, elle laissa s’échapper un cri de frayeur, lui coupant les jambes par là même occasion, elle se recroquevilla sur elle-même les fesses dans la boue, tremblante comme une feuille et hurlant à chaque manifestation du tonnerre. Elle cru que son cœur allait s’arrêter à chaque choc de la foudre sur le sol.



Elle frissonna, se sentant lourde, une boite à rythme tambourinant désagréablement dans son crâne, ses yeux asséchés par les pleurs tirèrent plus qu’elle ne l’aurait souhaité. Elle éternua, sentant une vague de froid plus intense l’envahir ou de chaud elle était partagée. Une fine goutte de sueur perla sur son front, elle serra les dents, se repliant davantage sur elle-même voulant sentir la chaleur de son propre corps l’envahir, pour être en sécurité comme un enfant dans le ventre de sa mère. Mais quelque chose n’allait pas, n’était pas en adéquation avec son souhait. Le sol était trop dur et semblait étrangement meuble et collant. Elle se força à entrouvrir les paupières, distinguant dans un flou artistique qu’elle ne devait manifestement pas être dans un lit chaud et confortable ou du moins celui-ci était bien trop boueux à son goût pour répondre à cette définition. Elle s’obligea à s’assoir même si la seule chose qu’elle aurait voulu c’était de rester allongée même dans un lieu si…incongru voilà quel était le terme qui aurait le mieux convenu. « alors je me suis endormie » un souvenir encore confus de sa peur des quelques heures précédentes revint à son esprit. Sa tête s’alourdit encore. « la pneumonie approche..Lèves toi ! » S’ordonna t elle à elle-même. Elle s’exécuta avec grande difficulté mais arriva avec peine à se maintenir sur ses longues jambes. Elle chancela, fatiguée. « ce n’est pas le moment ». Elle posa sa main sur son front et écarquilla les yeux autant qu’elle le pouvait tentant de discerner quelque chose. Un sentiment de désespoir revient la saluer « il fait nuit ». Cette simple constatation fit voler en miettes toute la motivation qu’elle avait pu emmagasiner...très peu à vrai dire.


********
il ne faut pas trop profiter des bonnes grâces de la fée de l'inspiration...

par contre je déteste profondément un passage en particuliers...j'essaierai d'en changer : "« elle a dit que je devais trouver des réponses…desquelles parlait elle ?...avais je donc l’air si désespérée et misérable ?...à quoi faisait elle référence ? "

c'est "mochement" dit je trouve.. >_<

bref voici encore une rasade de description de choses inutiles...Dres n'a manifestement pas eu une vie trépidante!! huhu
(si je le fais le BG de Neiges serait sans nul doute plus passionnant :p )



Revenir en haut Aller en bas
Haribo

avatar

Messages : 157
Réputation : 0
Date d'inscription : 20/07/2010
Age : 28
Localisation : Seine et Marne

MessageSujet: Re: les aventures peu extraordinaires de Dres   Jeu 2 Sep - 15:34

Bah franchement j'apprécie beaucoup tes descriptions dans ton texte (et oui je fait encore des compliment, t'inquiète je vais bien finir par arrêter! =) ). J'ai toujours eu du mal avec ça dans mes texte, du coup je me concentre plus sur la vie de mes personnages. Que la fée de l'inspiration fasse des heures supp car je veux lire la suite!
Revenir en haut Aller en bas
Dresdhen

avatar

Messages : 88
Réputation : 0
Date d'inscription : 29/07/2010
Localisation : Quelque part sur Asmodée

MessageSujet: Re: les aventures peu extraordinaires de Dres   Ven 3 Sep - 17:23

je la droguerai alors pour qu'elle ne puisse plus dormir..quoi que j'ai un "vrai" devoir d'écriture à finir avant...*fais son mémoire de stage*

mmh fais attention les compliments c'est pas un truc que je sais gérer..donc point trop n'en faut...*sent déjà ses chevilles enflées* flute je ne pourrai plus mettre mes jolies chaussures *fais la fille écervelée*

...en fait ce n'est pas ça..j'aime juste décrire mes personnages quand ils sont dans la mouise... par contre maintenant que j'ai fait le coup du tonnerre, que pourrait il lui arriver?! mmhh la maladie va sans nul doute lui tomber dessus...(quoi que malade elle l'est déjà...)

et prochain défi : que ses réflexions soient plus intéressantes que : il fait nuit et je suis perdue...XD

en fait le problème c'est que je n'ai pas réfléchi à l'histoire...je sais le point de départ : chez elle, le point d'arriver : la situation actuelle..mais j'ai très peu réfléchi à ce qui allait se passer entre...
il va falloir que je raconte comme elle en est venue à prendre les armes et pourquoi et pour le moment c'est encore flou dans mon esprit..

et..bon rien je divague trop là!!!

merci Haribo de tes encouragements! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Malice

avatar

Messages : 113
Réputation : 0
Date d'inscription : 17/07/2010
Age : 30
Localisation : ça bouge tout le teeemsp ! et en plus, il y a pas préciser le référentiel !(T-T) Comment je réponds ?

MessageSujet: Re: les aventures peu extraordinaires de Dres   Dim 12 Sep - 15:21

Excellent. Ne t'inquiètes pas pour tes chevilles j'ai quand même quelques points négatifs à soulever Smile

Premier texte :

Elle, elle, elle. Ça manque de précisions. Tu pourrais mettre au début (première ou deuxième phrase) Lys, ou au moins que c'est une femme. Évidemment ça se déduit que c'est une femme. Mais au départ, il pourrait tout aussi bien s'agir d'une chienne, d'une guenon ou d'une lapine. Après ça peut être une géante, une naine, un démon.

« Au bout d’un certain temps d’une lutte acharnée » Mal dit, on a deux notions de temps. Au bout d'un temps de lutte acharnée, ça sonne mieux. Au bout d'une lutte acharnée, c'est plus classique, ça passe encore mieux.

« une « carcasse » haletante et lasse»

Pour moi, la différence entre la naissance et le matin de du départ de Dresdhen ne choque pas. On passe d'une atmosphère plus sombre à quelque chose de plus léger. Lors de l'accouchement, on fait connaissance avec la mère. Au matin, on fait connaissance avec Dresdhen. Ça nous aide à comprendre la relation entre la mère et Dresdhen.
Cependant, à la fin du premier passage « Elle » C'est la mère et au début du second, « Elle » c'est Dresdhen. J'ai cru que c'était la mère et non Dresdhen, jusqu'à
« Oh vous…vous êtes là, mère…*elle rougit et baissa la tête* » et là j'ai déduit que c'était Dresdhen, parce que je connais le personnage. J'aurai pu tout aussi bien penser que c'était toujours Lys qui adressait à sa mère (celle qui a coupé le cordon), ou un nouveau personnage.


A un moment on a une belle relâche sur la ponctuation et les majuscules. Je pense que c'est à cause du style rp qui rajoute des contraintes.

Deuxième texte :

lascivement, pour moi ce mot est synonyme de sensualité, tu es sûre que c'est celui là que tu veux utiliser pour parler des nuages ? C'est un peu bizarre, mais soit.

« Répondant malignement à ses supplications un éclair vint s’abattre non loin, elle laissa s’échapper un cri de frayeur, lui coupant les jambes par là même occasion, (...) »
Mal dit : lui coupant les jambes le sujet de coupant, ici, est « elle » ? Je devine que tu veux dire l'éclair.
Répondant malignement à ses supplications un éclair vint s’abattre non loin, il lui laissa, lui fit échapper, lui arracha un cri de frayeur, la fit crier, hurler … lui coupant les jambes par la même occasion.

« pour être en sécurité comme un enfant dans le ventre de sa mère. » Tu aurais pu trouver mieux :p
pour se sentir en sûreté, pour retrouver la douceur, la quiétude du ventre de la mère...

voili voilou, il y avait pas trop de faute d'orthographe , le bonheur flower, donc pas besoin de corriger.
Revenir en haut Aller en bas
Dresdhen

avatar

Messages : 88
Réputation : 0
Date d'inscription : 29/07/2010
Localisation : Quelque part sur Asmodée

MessageSujet: Re: les aventures peu extraordinaires de Dres   Jeu 16 Sep - 13:01

en fait c'est voulu qu'on apprenne qu'en dernier lieu qu'il s'agisse d'une femme (et la mère du perso principal d'autant plus). ne pas la nommer désincarne LYs si tu veux. ca permet de montrer qu'elle n'est qu'un "mammifère" qui met bas...dire son nom c'est lui donner une personnalité, de l'importance et donner de la chaleur au personnage. là je voulais que le lecteur soit d'un coup plonger dans une scène "dégueulasse" qui de plus montre d'autant plus la relation mère-fille car pour la mère c'est ça elle a juste expulser un truc de son corps.

mais tu viens aussi de soulever un autre problème la personne qui coupe le cordon c'est lys elle même..en relisant effectivement on pense que c'est la mère de lys et non la mère de l'enfant et donc lys qui coupe...(le "sa" se rapportant à l'enfant et pas à lys)
je réécrirai ça du coup ^^

pour la seconde partie comme je l'ai dit au départ elle ca devait être Lys et non Dresdhen qui devait se lever mais j'ai changé au dernier moment..et de cette façon dérouter dans une certaine mesure le lecteur.
ceci dit je peux changer la phrase de la mère : "Oui…Comme chaque matin depuis ta naissance." par "Oui…Comme chaque matin depuis ta naissance, Dresdhen". ^^



pour lascivement c'est bien ce à quoi je pensais..^^
je trouve de mon point de vue que les nuages s déplacent un peu de cette façon donc la connotation "sensuelle" de ce mot me convient. c'est un peu HS par rapport à l'action mais bon..

pour lasse je n'étais pas sure..merci Smile


pour la ponctuation et les majuscules ce sont mes ennemies surtout les secondes quand j'écris sur PC..(j'ai juste un poil dans la main de les mettre à chaque fois...*remercie word d'en mettre automatiquement en début de phrase*).
sans word, il n'y aurait aucun maj sauf pour les noms propres et encore c'est un effort que je fais car c'est du récit...(pauvre de moi)
pour la ponctuation, là aussi je suis coupable. je me souviens quand j'étais plus jeune avoir écrit dans 1 dissertation une phrase de 5-7 lignes sans aucune ponctuation....XD. comme tu vois je suis encore en train de me soigner de ce côté là^^


en fait c'est la frayeur qui lui coupe les jambe Smile..mais ce n'est pas évident vu la structure de la phrase, je dois la retravailler!!^^
merci d'avoir appuyer sur ce point là car je ne pensais pas que ca pouvait porter à confusion..^^

oui oui je sais la sécurité du ventre d'une mère c'est le coup classique!!^^
mais là il s'agit d'une métaphore..
ce que je veux dire c'est que la phrase que tu me proposes est plus joliment dite MAIS elle implique que Dresdhen recherche le fait de se sentir comme dans le ventre de sa mère...or ce n'est pas le cas. là je voulais plutôt dire qu'elle se recroquevillait sur elle même ce qui lui donne un sentiment de sécurité. or l'image de la sécurité en général est celle d'un enfant dans le ventre de sa mère ou un enfant contre le sein de sa mère...c'est hyper caricatural je sais bien...mais c'est aussi ce qui me plaisait ^^. dans l'idée dres ne recherche pas à être comme dans le ventre de sa môman mais juste le sentiment de sécurité qui dans l'imaginaire collectif est imagé par le ventre de la mère. enfin pour moi c'est le cas..mdr


pour les fautes j'ai fais un effort pour t'éviter trop de travail..hihi

en tout cas merci d'avoir accorder autant de temps et d'analyse!! ça me plait bien!!!
même si j'avais toujours un mot pour te contredire hihi!! n'empêche que cela à montrer que parfois le récit n'était pas assez explicite pour le lecteur et que de ce fait je dois retravailler certaines parties Smile donc je te remercie encore pour ça Smile

mes chevilles sont restées normales, ouf!!

encore merci Malice!! (*aime se répéter*)
Revenir en haut Aller en bas
Malice

avatar

Messages : 113
Réputation : 0
Date d'inscription : 17/07/2010
Age : 30
Localisation : ça bouge tout le teeemsp ! et en plus, il y a pas préciser le référentiel !(T-T) Comment je réponds ?

MessageSujet: Re: les aventures peu extraordinaires de Dres   Lun 20 Sep - 8:25

ok. L'effet Lys n'est rien qu'une bête apparait bien au début. Smile Juste qu'en relisant et en me concentrant sur la forme, ça apparaissait moins à mes yeux. Comme quoi je dois encore apprendre pour faire une bonne critique ^^.

Pour les nuages, je les vois plutôt comme des gros paresseux lol.

De rien, tout le plaisir est pour moi. Le style est riche, c'est plus drôle à critiquer.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: les aventures peu extraordinaires de Dres   

Revenir en haut Aller en bas
 
les aventures peu extraordinaires de Dres
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [ Roman maritime ] Les aventures de Jack Aubrey, Patrick O'Brian
» [D&D4] Les aventures du Meujeu Yannosh
» Une blonde en quête d'aventures
» Aventures de la Fry-team
» Aventures en Campagne II - Mystère à Boinville

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinigami :: Les Archives :: La Bibliothèque :: La Zone D'Etude-
Sauter vers: