Shinigami


 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Darth, le prince maudit (Darth - Vamp)

Aller en bas 
AuteurMessage
Darthorigin
Admin
avatar

Messages : 457
Réputation : 1
Date d'inscription : 03/05/2010
Age : 62
Localisation : Entre nulle part et ailleurs...

MessageSujet: Darth, le prince maudit (Darth - Vamp)   Mar 23 Nov - 19:41

Introduction

Bienvenu chers lecteurs et lectrices dans mon univers.
Mon histoire se déroule dans le système de Fantaskull, plus précisément sur la planète de Marginalia. Cette planète est composé de trois continent portant les noms d'Australlica, Necropsycho et Floralethal, il y aussi un archipel dénommée Océane et de l'île flottante Skyland.
Vous allez découvrir un monde peuplé de créature fantastique dont je fais partie et où les êtres humains tels que vous n'ont jamais posé les pieds, jusqu'à présent...
Je vous prierai donc de faire attention et de ne rien faire qui pourrait vous mettre en danger...
Mais laissez-moi me présenter, je me nomme Darth du clan Gothica. Je suis un vampire et voici mon histoire.


Chapitre premier - La naissance d'un prince

Je suis né en l'an 2160, pendant le centenaire de la fin du Massacre.
Mes parents étaient le prince et la princesse du clan Gothica, le clan représentant la royauté chez les vampires, ce qui faisait de moi l'héritier direct au pouvoir.
Je suis donc né « pur-sang », je n’ai jamais connu de vie avant d’être un vampire pour moi la soif de sang est naturel ainsi que mes pouvoirs.
Je suis donc né « pur-sang », je n’ai jamais connu de vie avant d’être un vampire pour moi la soif de sang est naturel ainsi que mes pouvoirs.
Cela fait 522ans que je vis, mais je vais essayer de retranscrire avec cette plume, ma vie avec les plus de détail possible.
Bien sur l’année passante mes souvenirs s’échappent et certains passages seront surement flous et peut-être même corrompus par les légendes et les histoires qu’on raconte.

À l'âge de 4ans, j’ai commencé à étudier avec mon précepteur, Walt du clan Hofmeister (clan d'érudit).
Il m’apprit à lire, écrire, les us et coutumes de notre race et tellement d'autres choses encore.
Mon cours préféré était le dessin, j'adoré cela et d'après ce que je sais, je ne suis pas mauvais.
Encore aujourd'hui, quand je le peux, je m'amuse à dessiner tout ce qui me passe par la tête.
Voici d’ailleurs quelques dessins représentant mes parents ainsi que Walt.

Voici Walt :

Spoiler:
 

Et mes Parents :
Spoiler:
 

Je me rappelle que Walt n'allait nulle part sans emporter deux ou trois bouquins qu'il lisait dès qu'il le pouvait.
Contrairement à lui je n'aimais pas trop lire des histoires, mais préférer les vivres et adorer les écrire.
C'est d'ailleurs pour cela que j'écris ici mon histoire en espérant que comme Walt l'a fait pour moi, je vous transmettrais cette passion des livres.

À l'âge de 7ans j'appris à chevaucher, le destrier choisi était né le même jour que moi et m'avais été promis de par notre gémellité.
Il était déjà rapide, sa robe était noire comme la nuit et il portait le nom d'Origin.
Origin était un pur-sang, il avait été créé pour être le meilleur dans toutes les catégories et en plus de tout ça il était très affectueux.

Voici une esquisse de mon fidèle destrier :

Spoiler:
 

Il devint très vite mon meilleur et plus fidèle ami.

Un jour alors que j'étais parti faire une marche avec Origin je fus pris d'une soif incontrôlable, l'envie de sang ne c'était jamais autant fait pressante.
Walt m'avais dit qu'un jour cela arriverait, la bête qui sommeille en chaque vampire doit se réveiller et tous doivent passer cette épreuve pour être totalement accepté au sein du clan, car un vampire qui ne peut contrôler la bête, peut virer cinglé. (Vaux mieux ne pas être là quand ça arrive.)
Mais je ne savais pas quoi faire, je pensais que cela arriverait pendant que j'étais au château ou au moins dans la cité, mais non.
Je ne savais pas quoi faire, je n'étais qu'un enfant perdu en forêt avec pour seul aide son fidèle destrier.
Je devais maîtriser ma soif, mais comment, j'avais de plus en plus de mal à me contrôler et commencer à sombrer dans la folie quand Origin s'allongea devant moi en m'offrant son cou.
La soif étant plus forte que tout, je ne pus m'empêcher de le mordre.
Retrouvant peu à peu mes esprits je vu la vie quitter Origin, mais je ne pouvais me résoudre à le laisser partir par ma faute, je décidai donc de lui offrir un peu de mon sang comme lui m'avait offert sa vie pour m'empêcher de devenir l'ersatz de moi-même.
Depuis ce jour, Origin et moi somme lié par le sang et jamais ne nous quittons.

À l'âge de 9ans, je commençais l'apprentissage des armes.
En tant que prince, je devais savoir me défendre et être prêt à conduire les vampires à la guerre, un prince ne sachant pas se battre ne servait à rien.
J'appris donc à manier ce qui me paraissait être l’arme absolue, la dague.
Je passais le plus clair de mes entrainements à manier une puis deux dagues.
Ces courtes lames ont comme désavantages de m'obliger à être proche de mes ennemis, mais leurs petites t'aille me permettez de me déplacez plus rapidement, plus agilement, et était aussi facile à dissimuler.
Les années passèrent, je poursuivais mon éducation avec Walt, devenais un cavalier émérite grâce à Origin et une des fines lames du royaume, mais je rester seul...
Je ne sais pas pourquoi, mais j'ai toujours aimé être seul ou alors en comité réduit, le monde me met mal à l'aise.
Mais cela me donna du temps pour dessiner et écrire ce que j'appréciai fortement contrairement à mes parents qui pensaient qu'un prince devait se "montrer" et être sociable.
C'est d'ailleurs pour cela que je recevais la visite d'une jeune prétendante envoyée par mes parents trimestre, mais aucune ne me fit d'effets.

Puis vint le jour de mon 14e anniversaire, un jour spécial pour chaque vampire du royaume, car c'est le jour où il doit quitter son foyer dans le but se faire une place dans la société et aussi découvrir le monde qui l'entoure.
C'est ainsi que chaque vampire apporte sa contribution à la société. Nous passons tous par des "stages de formation", 2ans pour l'éducation militaire, 1an pour l'apprentissage du fonctionnement de la société et son histoire et 1an pour apprendre un métier.
Pour ma part, mon métier était celui de prince et pour ce qui est de la société, j'avais dû l'étudier durant mon enfance avec mon précepteur. Il ne me restait donc que l'apprentissage militaire, éducation que j'avais déjà commencée avec le maniement des armes.
Ce jour fut lourd en émotion pour moi, car je reçu l'épée familiale que mon père avait reçue de son père qui lui-même la tenait de son père et ainsi depuis des générations.
Cette épée s’était brisée selon la légende en assenant le coup fatal à une créature qui aurait terrorisé la planète, mais aucun document ne permettait de nous assurer la véracité de cela.
En plus de cette épée, je recevais une lettre, non, la lettre qui faisait de moi un "Garde de la Nuit Eternelle".
La Nuit Eternelle, un des plus anciens ordres chez les vampires de l’Ouest, elle fut constitué des vampires les plus puissants et avaient fait de certains des légendes dont on parle maintenant en chanson.
Le grade de garde était bien sûr le plus bas, mais j’avais pour but de devenir leur leader comme mon grand-père, mais pour cela la route sera dur, car là-bas mon rang dans la société importée peu, j'étais un vampire comme un autre et rien de plus.
Je devais donc me préparer à quitter ma famille, Origin et les êtres qui me sont chers pendant une longue période.

Je partais en prince et reviendrai en tant que "Leader de la Nuit Eternelle"…




Une formation éclairante

Je décidais de suivre la formation d'éclaireur, contrairement aux autres membres de ma famille qui m'avaient précédés, et qui eux, avaient choisi la voie de la chevalerie.
"La voie du chevalier", un titre que je trouvé pompeux et un peu trop surfait.
Les chevaliers n'étaient que des cavaliers qui donnent des ordres loin de la bataille et qui se vantaient le mérite des victoires.
Mon choix fut très controversé par l'ensemble de ma famille qui pensait qu’un membre de la famille royale devait avoir le prestige de son rang partout où il allait.
Et puis, d’après mon « adorable » cousin, les éclaireurs n’étaient que des faibles qui se cache pour ne pas à avoir à affronter l’ennemi et que lui serait un chevalier et tuerait tous les éclaireurs qu’il trouverait.
Mais il fut très apprécié par le peuple, pour eux, un membre de la famille royale allait enfin être proche d'eux, vivre à la dure et se battre avec eux sur le front durant la guerre.
Quant à moi, je préféré juste la solitude qu'offre le poste d'éclaireur à la gloire confié par celle de chevalier, après tous on ne change pas sa nature.

Nous étions 3 à vouloir devenir éclaireur, comme quoi je n’étais pas le seule à trouver le rang d’éclaireur intéressant.
Le premier était Technos du clan Cyber. Il était un peu plus petit que moi et avais 2ans de plus que moi, il avait pour sa part déjà fait les deux autres formations et allez donc enfin être un vampire à part entière.
Son clan prônait les avancées technologique et l'utilisation des makina à grande échelle, ils ont un look particulier dénommé "Steam Punk", c'est assez complexe à décrire mais assez amusant à regarder.
Ce style vestimentaire montré bien leur gout pour la technologie et la recherche.
Je fus très vite fan de ses "Gogle", je les trouvais vraiment originale et assez pratique.


Spoiler:
 

Le second était Snow du clan Cromane.
Il faisait à peu près la même taille que Tecnhos mais lui avait mon âge.
Les Cromanes sont un clan de conservateur, pour eux nous savons tout ce que nous devons savoir et les choses sont bien ainsi.
Leur style est classique, on l'appelle "Victorien" due à la princesse Victorianne qui s'habiller ainsi.
Les premiers Cromanes étaient d'ailleurs ces héritiers, ils furent rejoint par des vampires dont des êtres proche avaient été tué par des makina et qui en voulez à la technologie.
Bien que son conservateur primé chez lui, il était cool.


Spoiler:
 

Et finalement le dernier, moi, Darth du clan Gothica.
Un jeune vampire de 10 ans habillé dans un style dis "Gothic", un style porté par tous les membres de ma famille avec quelques personnalisation, je me suis rapproché au fur des années du style "Romanti-goth".
Surement à cause des héros de mon enfance que j'ai imaginé en lisant les livres de Walt et aussi car il permet d'être élégant tout en restant très agile, ce qui est primordial pour un bon éclaireur. (Il permet aussi de pouvoir cacher ses dagues assez aisément tout en les laissant facile d'accès)

Autant vous dire qu'au commencement l'ambiance entre mes deux compagnons était... tendu.
Je souvent dû m'interposer pour qu'il ne s'égorge pas et aussi passé quelque nuit blanche pour être sûr qu'ils dormaient tous les deux et qu'aucun n'étranglerai l'autre durant son sommeil.
Mais c'était marrant de les voir s'engueuler nuits et jours sur le même sujet et toujours avec la même ardeur à défendre leur points de vue.
Je trouvais légèrement étrange le fait qu’ils se respectaient malgré leurs différence de point de vue, mais en y regardant de plus près, ils se ressemblaient beaucoup, seul leur style vestimentaire était réellement différent.
Leur manière d’expliquer leur avis était identique il fallait juste ajouter la négation à une l’une de leur tirade pour avoir la deuxième mais ça jamais aucun des deux ne l’aurait avoué.

Notre instructeur se dénommé Z, un drow vampirisé.
Personne ne connaissait le pourquoi de ce nom, Son père était mort pendant les guerres et sa mère avait perdu la vie lors de sa venue au monde.
C’est en expirant son dernier souffle qu’elle lui donna ce nom, ou plutôt, cette initiale.


Spoiler:
 

Il venait comme moi du clan Gothica, je l'avais croisé par le passé mais n'avais jamais vraiment pu lui parler, je ne savais donc sur lui que ce que tout le monde savaient.
Et ce que tout le monde savaient c’est qu’il était l'un des meilleurs éclaireurs que l'ordre n'avait jamais connu (si ce n'est le meilleur) et j'étais fier de l'avoir à notre tête pour nous enseigner son art dans les moindres détails.
Si on devait souffrir pendant 2ans autant que ce soit sous les ordres du "meilleur des meilleurs". (et ça pour souffrir on a souffert, j’ai parfois espéré me faire tuer en mission plutôt que de rentrer au campement)

J'avais hâte que la formation commence.
Elle allait être longue et difficile, surtout avec Z comme instructeur (certaines rumeurs disait que nos prédécesseurs avaient abandonnés à cause de lui) mais j'avais hâte...
Z ne m'épargnait pas (inspections nocturnes, pistage d'animaux sauvage ET dangereux, exercice d'écoute, d'infiltration, de disparition...), tout ça surement car il savait qu'un jour j'aurai le poids de la responsabilité de "Chef" des vampires et voulait que je sois à la hauteur de ce titre et que j'arrive à tenir sous la pression mais je ne pus jamais en être sûr.

Technos et Snow commençaient à se livraient une rivalité fraternelle des plus amusante et les différents qui opposés leur clans allaient rapidement laisser place à la ressemblance qu'ils avaient en tant qu'éclaireur.
Nous nous étions fait le serment que si par notre vie ou notre mort nous pouvions sauver les autres, nous n'hésiterions pas à nous sacrifier.
Ils étaient plus que mes compagnons, ils étaient mes frères d'armes qui donneraient leurs vies pour me sauver, tout comme je donnerais ma vie pour les sauver.

Le temps passait extrêmement vite, nous enchainions exercices sur exercices, les nuits étaient courtes et les jours encore plus.
Les pauses étaient pour nous de purs moments de plaisir, nous avions l'habitude d'aller nous refugier dans une auberge non loin du camp.
Elle était chaleureuse et nous pouvions toujours y récupérer quelques info pour obtenir les grâces de Z. (sachant que ces grâces étaient de nous faire travailler seulement 20h par jour au lieu de 20h30, mais jamais, non jamais, nous n'avons essayé de négocier, nous aimions cette demi-heure supplémentaire)
Cette Taverne proposé du sang de diverses race mais jamais celle d’un ange malheureusement.
D’après le patron, tous les donneurs étaient consentants mais les bruits qui venaient de son arrière-boutique pouvaient ne laissées penser le contraire.
Mais cela ne nous concerné pas, et puis, nous avions nos boissons, de quoi aurions dû nous plaindre.
C’est d’ailleurs là que Technos c’est fait une teinture des plus intéressante.
J’ai d’ailleurs un croquis ou j’ai essayé de le retranscrire le mieux possible.


Spoiler:
 

Quelques fois, je dis biens quelque fois, car cela était rare, Z nous laissé penser que nous étions « de bons éclaireur » et nous en étions fiers, mais comme il s'amusait à nous le rappeler aussi vite, nous n'étions pas encore éclaireur, loin de là.
Il faisait toujours suivre cette remarque très… perspicace d'un exercice de pistage des plus complexe qui nous prenait souvent 1 ou 2jours à finir.
A croire qu'il le faisait exprès....




Une première mission pleine de surprise

Les 2 ans de la formation passée, nous étions devenus inséparable puis vint finalement le jour de l'épreuve final.
Je me rappel très bien ce jour, je fus le premier à me réveiller (pour le peux que j’avais dormi), ce qui était bien une première.
Chacun d'entre nous reçut son ordre de mission par lettre cacheté tôt dans la matinée, je ne sais toujours pas comment cette lettre est apparu dans mes mains alors que je me servais un verre.
Pour nous mettre dans les conditions totales d'un éclaireur nous avions ordre de ne jamais révéler cet ordres à qui que ce soit.

Le mien fut assez simple, tout du moins c’est ce que je croyais sur le moment. (Mon jugement allez assez vite changer, vous allez voir)
Je devais espionner le clan Lycan Sorrow et revenir faire un rapport à Z, mission qui me paraissait banal comparé au reste de la formation mais ce que je ne savais pas à ce moment-là c'est que ce c’était ce jour-là qu’avais choisi le clan Moonlight pour leur rendre une petite visite.
Contrairement aux Sorrow, les Moonlight prônaient la destruction et la guerre. (Sympa vous ne trouvez pas ?)

Je partis donc en suivant les enseignements de Z rapidité, discrétion et réflexion étaient ces 3 maîtres mots.
Ces mots résonner dans ma tête tout le long de mon trajet pour rejoindre l'emplacement du clan Lycan.
Arrivais là-bas je compris en quoi cette mission n'allait pas être une ballade de santé, il y avait des gardes partout mais ce n'est pas cela qui allait faire reculer l'éclaireur de la Nuit Eternelle que j'étais.
J'entamais donc ma mission d'infiltration, il me fallait rejoindre la maison du chef de clan pour connaitre le pourquoi de tout cela, la simple visite d’un autre clan, aussi cinglé soit il ne pouvait engendrer tout cela. (sinon, j’aurais dû revoir tout ce que j’avais appris sur eux)
Comme je m'y attendais mon avancé dans ce territoire devenais plus difficile en approchant de mon objectif mais la présence des gardes n'étaient pas pour me déplaire, en plus de m'obliger à rester sur mes gardes (valait mieux pas voir débarquer 15 lycans sur ma tête), ils me servaient plus au moins de carte car plus je me rapprochai de la maison du chef de clan plus leur présence se faisaient ressentir, je n’eus donc pas trop de mal à trouver mon chemin. (Comme quoi des fois en voulant bien faire…)
Arriver devant ma cible, je décidai de choisir le toit comme point d'entré en espérant tomber sur une ouverture ou mieux une fenêtre ouverte. (L’espoir fait vivre, non ?)
Je fus ravi de voir cette fameuse fenêtre ouverte exister.
J’atterris dans une chambre vide, d'après ce je vu, elle devait être celle d'une fille et apparemment une fille qui aimai la solitude. (Il y avait une tonne de roman à l’eau de rose.)
Mais je n'étais pas là pour discuter déco et reprenais mon avancé dans la demeure.
Je fus surpris de ne voir aucun garde, ils avaient tous miser sur le fait que personne ne pourrait arrive jusque-là et pourtant moi j'y étais. (Si jamais votre vie repose sur l’intelligence d’un Lycan, ne comptez pas trop vivre vieux)
J'arrivai à la salle principale sans trop de problème et me trouvais un emplacement en hauteur loin de tous regard et d’où je pouvais observer la salle. Il y avait différent parchemin disposés sur une grande table, surement pour des négociations ou des contrats, je décidais donc d’attendre pour en apprendre le plus possible.

J'attendis quelque heures et tout d'un coup la faim se fit ressentir, due à l'excitation de ma première mission je n'avais pas pensé à me repaitre de sang frais tout le long de mon voyage.
Cela ne pouvait pas plus mal tomber mais je devais tenir, j'étais un éclaireur de la Nuit Eternelle et non plus un simple vampire, l'intérêt de la race avant ma propre survie.
J'espérais juste pouvoir retenir mes pulsions le temps de l'entretien pour m'enfuir et assouvir ma faim sur la 1ère créature que je trouverai en sortant de là.
Ils arrivèrent enfin, Ils y avaient trois lycans, deux étaient des chefs de clan, je les reconnu grâce à leur tatouage.
Durant notre formation nous avions appris à reconnaitre les codes et langages des autres races pour pouvoir nous fondre dans la masse sans faire trop de vague. (Et ça là qu’on comprend que c’est heures d’observation n’étaient pas juste une preuve de sadisme)
Le troisième quant à lui était le fils du clan Moonlight, Light, originale comme nom vous ne trouvez pas.


Spoiler:
 

Je l'avais déjà rencontré au par avant due à mon titre.
Les Moonlight ont été les esclaves des Gothica durant une longue période avant que mon grand-père ne mette fin à l’esclavage de leur peuple.
Nous nous étions croisés pendant l'une des cérémonies de commémoration mais je n'avais pas cherché en apprendre plus sur lui car il n'apprécie guère ce de notre race.
Il avait quelques années de plus que moi mais le métabolisme Lycan étant semblable à celui des vampires, la différence ne se voyait que très peu.
Ils commencèrent à discuter mais dû à ma faim leur propos me paraissait confus mais je pus clairement comprendre qu'ils y avaient deux sujets principaux.

Le premier étant un mariage arrangé entre Light et la fille du clan Sorrow, Evy.
Cette union devait sceller un pacte entre les deux clans en vue de ce que je considère comme le deuxième sujet.
Ce sujet est une opération nommé "Grand Nettoyage" les deux chefs restèrent très abstrait sur le but de cette opération. (Ce qui était vraiment chiant sur le coup)
Mais je n'eus pas le temps d'en apprendre plus car au loin retentissait l'alerte.
Mais pourquoi ? Cela ne pouvait être par ma faute, personne ne m'avais vu et personne ne me voyait.

Je préférai ne pas m'attarder pour savoir si c'était bien moi que l'on recherchait.
Je pris le chemin de la chambre par laquelle j'étais entrée, arrivais dans la chambre j'entendis des pas.
Je me dépêchais donc et montais sur le toit, c'était les trois lycans que je venais de quitter.
Malgré ma faim qui se faisait de plus en plus pressante, ma curiosité m’obliger à rester écouter leur conversation …et comprit que la demoiselle qui vivait dans cette chambre n'était autre qu'Evy, la fille du chef et qu'elle c'était enfui d'où l'alarme.

[Chef Sorrow] : Je m’en doutais !
[Chef Moonlight] : Qu’y a-t-il ?
[S] : Ma fille s’est encore enfuie…
[ML] : Encore ? Cela lui arrive souvent ?
Peut-être devrais-je repenser à cette idée de mariage…
[S] : *affolé*
Non, non !
C’est juste une crise de jeunesse, ça lui passera très vite, ne vous en fait pas.
[ML] : Ce n’est pas moi qui devrais m’inquiéter, les prétendantes ne manque pas.
[Light] : Moi, elle me plait déjà, je vais pouvoir mater son côté rebelle !
[S] : Les gardes vont la retrouver, allons à la porte principale, nous devrions l’y retrouver.
Les trois lycans quittèrent la chambre de la jeune fille.

Ma soif était maintenant omniprésente, il me fallait fuir et vite, je décidai donc de privilégier la vitesse à la discrétion et courait de toit en toit.
Mes instincts bestiaux reprenant le dessus mes déplacement étaient plus rapide et mon odorat plus développé que jamais mais j'étais moins discret, (Mais bon, quand vous êtes dans cet état là, vous en foutez royalement) j’atteignis l'orée du bois entourant le village assez vite et sentit une, non, deux forme de vie non loin de ma position.

Mon besoin de sang primant, je couru dans leurs directions et sauta à la gorge de la créature la plus grande, il s'agissait d'un Centaure.


Spoiler:
 

Ne me contrôlant plus je le vidais de son sang à n'en plus pouvoir boire.
Peu à peu que le sang coulait dans ma gorge, mon esprit se calmait et je reprenais le dessus.
Je me retournai pour savoir qu'étais la deuxième créature, je m'attendais à un autre Centaure duquel j'aurais à me défaire mais je fus surpris qu'au lieu d'un centaure gigantesque, je vis une jeune lycan faisant à peine la même taille que moi.


Spoiler:
 

Je compris qu'il s'agissait certainement d'Evy, la jeune demoiselle qui avait causé ma "retraite forcée".
Elle semblée terrifier, c'est vrai que je n'y avais pas était de main morte avec le Centaure mais ma surprise fut totale quand elle s'approcha de moi, me regarda droit dans les yeux et me dit avec un magnifique sourire " Merci !".
Elle me raconta donc que son clan était en guerre avec les Centaures, celui-là, l'avait pris en chasse et il allait la tuer quand je suis arrivé.
Je luis dis qu'elle devait m'oublier et ne jamais parlé de moi à qui que ce soit, elle me répondit d'un ton triste "Puis-je au moins savoir le nom de mon sauveur ?" et je ne sais pourquoi je fis cela mais je lui dis. (Quand on est con…)
Cet acte allait à l'encontre de tous les principes d'un éclaireur mais je ne pouvais m'en empêcher.
Etant à nouveaux en pleine forme et pleinement conscient, j'entendis un groupe de Lycan se rapprocher, il me fallait fuir au plus vite.
J'indiquais la position du groupe à la jeune lycan et lui dit et adieu ce à quoi elle répondit "Pas adieu. Au revoir !" avec un dernier sourire avant de se retourner et partir.
J'en fis autant, car j'avais toujours ma mission à accomplir.

Je fus plus prudent sur le retour et m'arrêta à pour m'abreuver de sang frais à l’auberge non loin du campement.
Je fus emplie de joie quand je vus que mes deux comparses avaient eu la même idée, ils se trouvaient à notre table, celle du fond, non loin du feu.

Je commandais un verre et allai les rejoindre.
Ils avaient eux aussi réussi leur missions et m'attendaient. Mon verre arrivé, nous décidâmes de porter un toast une dernière fois avant de devenir officiellement des éclaireurs.
Nos consommations finies, nous nous mirent en routes pour le QG et ainsi en terminer avec nos mission.

Le trajet effectué nous fumes convoqué chacun notre tour pour notre rapport de mission.
Le premier à passer fut Snow, puis Technos et ce fut enfin mon tour.
Je racontai alors à Z le déroulement de ma mission et l'informa que les lycans mettaient en place une opération de grande envergure et bien que les infos que j'avais récupéré étaient très flou, je pensais qu'il valait mieux enquêter avant que cela nous dépasse. Z fut d'accord avec moi.
J'omettais de lui parler de ma faim qui avait failli faire rater ma mission et du fais que j'avais donné mon nom à une Lycan qui m'avait vu sur les lieux, après tous il n'avait pas besoin de le savoir, en tout cas pour l'instant.
Mon rapport finit, Z rappela Snow et Technos.
Ils furent suivis du leader actuel de la Nuit Eternelle, Trom. C'était la première fois qu'on pouvait le voir d'aussi près.
Il était immense (au moins 2m10), et possédait une chevelure rouge feu. (Voici un croquis de lui que j’ai fait pendant une pause bien méritée)


Spoiler:
 

Il tenait dans ses mains 3 petits coffrets.

Nous eûmes le droit à un discours nous félicitant de notre travail effectué jusque-là et espérant que cela allez continuer, cela faisait maintenant 10ans qu'aucun éclaireur n'avait fini la formation gracieusement délivré par Z.
Et en récompense à cela et à nos missions réussi nous fûmes tous trois élevé au rang de "Capitaine de la Nuit Eternelle".
Ce jour restera à jamais gravé dans ma mémoire comme l'un des plus, si ce n'est le plus emplie surprise de ma vie.




Le Retour du Prince Eclaireur

Ma formation terminée, le temps était venu pour moi de rentrer auprès des miens.
Nous avions décidé avec Snow et Technos de faire le tour du monde dans un an jour pour jour.
Nos au revoir se firent dans "notre" taverne (on avait bien dû faire le chiffre d'affaire du patron ces 2dernières années).

Snow fut le premier à nous quitter, il avait le plus de chemin à parcourir.
Il finit son verre, nous serra la main et nous dit d'une voie bien triste "A dans un an, mes amis...".
Il partit en nous souriant, arrivé à la porte il se retourna et nous fis un léger signe de la main puis disparut.
Technos fit de même peu de temps après.
Il me proposa de passer le voir si je ne savais quoi faire. Je lui répondis que j'y penserai avec un sourire. Il répondit à mon sourire puis disparut à son tour.
Je me retrouvais donc seule dans cette taverne, tous les bons souvenirs que nous avions eu ici me revinrent en mémoire...
(Que de merveilleux moments passés ici, je prendrai surement le temps de vous les narrer dans un futur chapitre.)

La nuit commencé à descendre, il était temps pour moi de faire comme mes deux collègues et de m'en retourner chez moi.
J'imagine que Z, lui, était surement déjà arrivé au château mais tels que je le connaissais il n'aurait rien dit sur moi ou alors quelque chose d'extrêmement flou.
Ainsi je serais asséné de question dès mon arrivé.

J'ai donc quitté la taverne avec tous ces souvenirs en tête et cette promesse...
Je pris les petits chemins que je connaissais pour arriver au plus proche du château sans que personne ne puissent me voir.
Malheureusement j'avais oublié que je n'étais pas le seul à connaitre ces passages, je fus donc accueilli par les gardes du château envoyés pour prévenir de mon arrivé proche et pour me servir d'escorte.

Ah peine m'avait-il reconnu qu'ils envoyèrent le signal.
Ma première pensé fut : "Eh merde..." mais bon j'étais un prince, le protocole devait être respecté.
Je venais de passer 2ans de ma vie ou mon rang n'importait pas et tout d'un coup tout le monde sait qui je suis. (Je peux vous dire que ça vous fais un petit choc.)
Mais bon ce n'était que pour une année, après je partais conquérir le monde avec mes deux compagnons.

Mon escorte était composée de deux sœurs du silence, des vampiresas (une vampire femelle) ayant fait vœux de silence et qui ont consacré leurs vie à la protection de la justice et de ses valeurs.
Elles étaient assez jolies dans leurs uniformes seyant.
Si je n'avais pas su que je n'avais aucune chance due à leur formation, j'aurais tenté mon coup mais bon tant pis, même le prince que j'étais savait qu'il ne fallait pas tenter ce genre de chose.
Nous marchâmes pendant 2bonnes heures, et je peux vous assurer que marcher 2h avec des filles canon qui ne parlent et avec qui vous ne pouvais rien tenter, c'est long, ennuyeux et frustrant. (Oh My Goth, c’est tellement frustrant que vous pourriez vous faire émasculé que ça ne vous gênerai pas)
La vue du village fut vraiment un soulagement, et puis après tout j'étais un éclaireur au rang de capitaine, je pouvais très bien disparaitre.
Je venais de passer deux ans à m'entrainer pour ça, je décidais d'attendre l'orée des bois, je savais qu'à ce moment-là, les demoiselles à mes côtés allaient retourner à leur poste et une escorte encore plus grosse allait prendre le relais.
Tout ça pour une entrée triomphale...

Pendant le petit quart d'heure qui me restait avant d'arriver au point de relais, je pensais à tout ce que j'avais appris, et comment le mettre en application ici.
Le tempo allait être primordial, une vitesse d'action impressionnante était requise mais bon j'avais eu Z comme formateur, la difficulté me semblait tout de suite moindre. Et ce fut le cas.
Les sœurs du silence s'arrêtèrent, je fis de même, et au loin nous pouvions apercevoir une colonne qui se rapprochait, des gardes.
Au moins cinquante gardes, mais bon, j'avais réussi à infiltrer et m'enfuir d'un avant-poste Lycan sans me faire repérer, ce n'est pas quelques gardes qui allaient poser problème.
Les gardes étaient à 1km de nous et les sœurs du silence ne semblaient pas vouloir me lâcher tout de suite.
500m, la fuite devenait de plus en plus complexe.
250m, ça allais pas être de la tarte.
100m, je suis dans la merde….
50m, enfin, les deux canons à silencieux s'en vont.
Je n'avais pas le choix, disparaitre sous leur nez et espérer qu'aucun garde n'avaient la formation d'éclaireur, surtout pas celle de Z.
Je dû usé de tout ce que j'avais appris pour m'en sortir, Z lui m'aurais dit, "Mouai, peux mieux faire...". C'est d'ailleurs ce que j'entendis derrière moi, il avait assisté à toute la scène.
C'est à peine si je fus surpris qu'il ait tout vu, il critiqua chacun des mouvements que j'avais faits et chacune des directions que j'avais prises, bizarrement, cela me faisait sourire car je savais que pendant une vraie mission les mauvais choix conduisaient tous au même endroit, la mort...
Et puis, il me critiquait avec un sourire aux lèvres, je le savais, il était fier de moi, en tout c'est ce que je me dis.
Il aurait préféré être torturé que d'avouer ses sentiments mais on ne le lui reprochait pas.
Il me regarda et me montra un petit chemin qui conduisait aux écuries.
Je le remerciais et disparue, en entendant "Peux mieux faire...", j’ai souris et continue ma route.

J'arrivais enfin aux écuries et il était là, toujours aussi beau et puissant, Origin, à peine m'avait-il vu qu'il accouru vers moi. Se sentir autant apprécié était vraiment grisant. Il était prêt à être monté, ce qui était des plus étonnants, qui avait voulu monter MON destrier.
Je décidai d'attendre et voir qui se présenterait pour cela, je dis à Origin de retourner à sa place, il comprit aisément mon plan.

Je ne dû pas attendre longtemps, que quelqu'un s'approcher, je ne pus voir tout de suite son visage mais c'était un vampire masculin, d'environs 15ans, 1m75 pour 70kg, pas très athlétique et qui torturé mon cheval pour le faire obéir.
Je ne pus même pas m'empêcher, je sautais à la gorge de cet inconnu, l'envie de le tuer était immense mais je voulais savoir.
Je fus pris de stupeur quand je reconnu mon cousin, il avait voulu s'approprier mon cheval pendant mon absence. Il le réclamait déjà avant que je ne parte pour ma formation car il était mon ainé et d'après ce que je voyais, il essayait encore.
La mort était un supplice trop doux à lui offrir et puis ça aurait été mal vue si je tué mon propre cousin. Je décidais donc de lui faire subir ce qu'il avait fait subir à Origin pendant 2ans, je l'attachais et attendu son réveil (je n'avais pas été de main morte et il s'était évanoui, le preuve que les éclaireurs sont meilleurs que les chevaliers).

Quand il ouvrit les yeux, il comprit qu'il était attaché et qu'il n'avait plus son armure.
Il m'insulta de tous les noms et me disait que je n'avais aucunement le droits de m'attaquer à lui, qu'il était membre de la famille royal et que j'allais avoir de grave problème.
Je lui répondis simplement "Moi aussi cher cousin.".
Il ne dit plus un mot et chercha d'où venait la voix.
"Les chevaliers ne sont pas meilleurs que les éclaireurs on dirait, tu t'es trompé. Regarde toi, on dirait un enfant à qui on à raconter qu'un Lycan allait venir le manger. Tu me fais presque pitié, presque...".
La séance de torture dura une bonne demi-heure (A qu’est-ce que j’ai pu m’y amuser…) puis je le relâchai et lui promis que s'il se rapprochait encore une fois d'Origin, il signerait son arrêt de mort.
Après ces mots, je montais sur Origin et partais au triple galop vers le château, où tout le monde devait se demander où j’étais.




L’arrivé au château

Le trajet fut court et l’accueil… surprenant.
Ils étaient tous là, mais vraiment tous, j’aperçus Z près de ma mère, j’imagine qu’il avait prévenu de mon arrivé. Pour une fois qu’il avait dû parler, c’était pas pour m’aider, bien son genre.
Je reconnu assez vite les visages de tout le monde, mais bon, je n’avais pas été absent très longtemps.
J’allai déposer Origin dans une partie de la salle du banquet qui lui été réservé puis marchais en direction de ma mère.
Elle me prit dans ses bras et afficha un sourire crispé.

[Darth] : Qu’y a-t-il mère ?
N’êtes-vous pas heureuse de voir votre fils enfin de retour ?
Auriez-vous peur que j’ai échoué ?
[Jezebell] : Rien fils, profite de ta nuit.
Les mauvaises nouvelles arriveront bien assez vite.
[Darth] : *air déconcerté*
Euh… D’accord.
Ou est père ? J’aurais espéré le voir.
*le cherche du regard*
[Jezebell] : Il ne pourra pas être présent, mais je sais qu’il est fier de toi.
Va maintenant et profite.
[Darth] : Bien mère.
*se retourne et se dirige vers un vampire plongé dans ses livres*

Eh bien, certaines choses ne changeront jamais…
[Walt] : *sans sortir sa tête de ses livres*
Pourquoi voudrais-tu quelles changent ?
[Darth] : J’ai croisé votre nouvel apprenti, il mérite quelque séance pour apprendre la discipline.
Je pourrais m’en charger si vous le permettez.
*regard sadique*
[Walt] : Tu aimerais bien, n’est-ce pas ?
Comme quoi, peu de choses ont changé mais ça ira, je m’en charge.
[Darth] : *prend un air déçu*
Comme vous le souhaitez, mais s’il retouche à mon cheval, je le tue.

La soirée continua, la nuit tomba et les festivités commencées.
J’imagine que vous décrire cette soirée pourrait vous intéresser, alors je vais essayer de le faire sans omettre le moindre détail et pour cela, je ne vois qu’un moyen.
Si je n’ai pas perdu de mon art, je devrais pouvoir vous en faire un dessin assez ressemblant.

===Insert Image=== (Désolé, j’écris plus vite que je ne dessine et j’ai encore aucun croquis)

Voilà, à quoi ressemblait la salle de bal lors d’une soirée.
Pleine de monde de diverses races, tous de hauts dignitaires venu discuter de sujets peu intéressant et surtout se montrer.




La vie comme prince

Ainsi commença ma vie comme prince héritier, je n’avais alors que 16 ans.
Ce poste qui fait miroiter beaucoup de gens n’était pas aussi génial que tout le monde le pensait.

Le lendemain de mon retour, je fus réveillé par mon père, il était revenu d’un voyage diplomatique chez les lycans.
Me rappelant ma mission, j’entamais une discussion sur le sujet…

[Darth] : Chez les lycans ? Quel clan ?
As-tu remarqué quelque chose d’inhabituelle chez eux ?
Aurais-tu entendu parler d’un « grand nettoyage » ?
[Duagolth] : Oh là, du calme.
Habille toi et rejoins moi dans le bureau, nous pourrons discuter plus tranquillement que dans ta chambre.
[Darth] : J’arrive tout de suite.
Mon père arrivé à la porte se retourna, sourire aux lèvres, dit.
[Duagolth] : Prend au moins le temps de t’excuser auprès de cette charmante demoiselle.
*en visant l’elfe noire encore à moitié endormie avec qui j’avais passé la nuit*
[Darth] : *regardant la demoiselle dans son plus simple apparat*
Hum… Mouai, je le ferais.
[Duagolth] : Ne me fais quand même pas trop attendre, hein…
Mon père me fit un léger signe de la tête puis ferma la porte.

Je réveillais délicatement, cette charmante drow qui me fit promettre de la revoir. (Je ne pus malheureusement jamais tenir cette promesse)
Puis m’habilla en toute hâte pour retrouver dans son bureau.

===Insert Image=== (Je dessine aussi vite que possible)

[Duagolth] : Alors, que voulais tu savoir sur mon voyage ?
[Darth] : Beaucoup de chose père.
[Duagolth] : *air intrigué*
Je t’en prie, je t’écoute.
[Darth] : Lors de ton voyage dans ce clan lycan, as-tu remarqué quelque chose d’inhabituel ?
[Duagolth] : Mis à part leur façon d’être lèche-botte… Non.
[Darth] : Tu es bien passé chez les Sorrow ? La fille du chef se nommé Evy, n’est-ce pas ?
[Duagolth] : Oui, c’est bien ça. Mon fils s’intéresserait-il à une lycan ?
[Darth] : *rougit légèrement* Alors lu, tu n’y es pas du tout.
Durant ton passage chez eux, aurais-tu entendu parler d’un « grand nettoyage » ?
[Duagolth] : Darth ? Tu te rappelles que j’étais en mission diplomatique, pas pour voir si le ménage était fait.
[Darth] : Je suis sérieux père.
[Duagolth] : Eh bien non, ni « grand nettoyage », ni « ménage de printemps », satisfait.
[Darth] : *air consterné*
Non, mais je vais être obligé de faire avec.
[Duagolth] : De toute façon je dois y retourner pour signer un traité d’ici quelques mois.
Je verrais si je peux récupérer des infos, ça te convient ?
[Darth] : N’y retourne que si tu y es obligé et pas sans une escorte.
[Duagolth] : *ris* Une escorte pour une mission diplomatique ? Et pourquoi pas l’armée ?
[Darth] : *d’un ton des plus sérieux*
C’est une requête père, je vous prierais de l’accepter.
[Duagolth] : *arrête de rire et observe son fils*
Très bien, dans ce cas, j’y réfléchirais le moment venu.
[Darth] : Merci père.

Je savais très bien que le moment venu, il irait avec deux simple chevalier comme escorte mais je n’y pouvais rien.

Les mois passèrent et la vie repris comme avant que je ne rejoigne l’ordre, et cela était vraiment pour me déplaire. Mais malgré tout cela je ne pouvais m’esquiver à mes devoirs envers les vampires. (Bien sur j’ai essayé, mais Z lui-même veillé à ce que je ne quitte pas l’enceinte du château donc…)
Le jour de mes 17ans arrivèrent, une petite soirée eu lieu et le lendemain mon père partit pour sa mission diplomatique avec pour simple escorte deux chevaliers.

1mois et il n’était toujours pas revenue, cela m’inquiétait mais tout le monde me racontais que rien ne pouvait arriver. Ce fut donc à moi d’occuper son poste avec l’assistanat de ma mère et des conseiller.

Je passais donc mes journées à signer des documents, écouter les doléances, et assister à des repas long et ennuyeux, si on m’avait prévenu, j’aurai rempilé pour deux ans avec Z.

Mes seuls moment de paix, je les passé en compagnie d’Origin. Durant les quelques heures dont je disposais, je dessinais ou écrivais.
J’étais toujours en contact avec Technos et Snow par courrier, nos échanges me permettaient de penser à autre chose que le boulot qui m’attendait.
Les deux était déjà reparti pour travailler pour la Nuit Eternelle, pour ma part, dû à l’absence de mon père, j’avais été mis de côté pour pouvoir faire mon boulot. J’aurais tellement aimé me faire convoquer mais bon, être prince, c’est servir le peuple.

Après un mois de longues journée de travaux diplomatique, la crainte que j’avais pour mon père augmenté. J’envoyais donc Z à sa recherche, il accepta et partit la nuit même.
Je n’eus plus de nouvelle de lui durant 3jours puis il revint blessé juste avant l’aube…

Un garde s’approche de moi.
[Garde] : Mon Seigneur ! Le maître éclaireur Z est revenu.
[Darth] : Et où est-il ?
[Garde] : Il est à l’hôpital, il est arrivé sur son cheval inconscient et gravement blessé.
[Darth] *choqué*
« Z ? Blessé ? »
Conduisait moi à lui, maintenant.
[Garde] : Bien sire !
Je suivis le garde en grande hâte jusqu’à la chambre où se trouvait Z.
[Darth] : Z !!
Que s’est-il passé ? Avez-vous trouvé mon père ?
[Z] : Je l’ai… *tousse du sang* Je l’ai trouvé Prince mais je fus attaqué par des lycans avant de pouvoir le sauver.
[Darth] : Des Lycans ?
Comment ont-ils pu vous atteindre ?
[Z] : *sourit*
Je me fais vieux on dirait…
*crache du sang*
Mais ils étaient nombreux, trop nombreux.
Il nous faut contacter Trom et le prévenir.
[Darth] : Je m’en occupe, vous reposez vous !
[Z] : Me reposer ? Et puis quoi encore ?
[Darth] : *prend un air sérieux*
C’est un ordre de votre prince Z, je vous ordonne de rester ici jusqu’à votre rétablissement total.
Si les lycans préparent quelque chose, nous aurons besoin que vous soyez à cent pour cent de vos capacités.
Ceci n’est pas négociable.
[Z] : Bien, prince.
Je me retournai et partit pour la salle du trône.

Arrivé à la salle du trône, je racontai à ma mère tout ce que je venais d’apprendre.
Nous discutâmes et décidèrent qu’elle aurait la régence du royaume pendant que j’irais prévenir l’ordre de la Nuit Eternelle.
Cette discussion fini, je sellais Origin et partit.




De Triste Retrouvailles…

Je mis 4h pour faire le trajet.
Dès mon arrivée, j’aperçus Technos et Snow en train de se chamailler comme quand je les avais quittés.
Ils me virent et cessèrent leur dispute, ils me firent un signe auquel je répondis rapidement avant d’entrer dans le Hall.
Le fameux Hall de la Nuit Eternelle, j’aurais espéré que ma première entrée serait pour me voir confier une mission mais malheureusement, les choses ne se passent pas toujours pas comme on le voudrait.
Je marchais rapidement vers le bureau de Trom, j’entendais derrière moi mes deux compères qui m’appeller mais je n’avais pas le temps de leur répondre.

Le bureau de Trom se trouvait en haut de l’escalier principal, je fus donc vite devant sa porte.

J’entrais sans frapper et…

[Trom] : Que puis-je pour vous jeune prince ?
[Darth] : Je vois qu’on peut difficilement vous surprendre.
[Trom] : Avec vos deux collègue qui gueulent votre nom dans le Hall, vous passez difficilement inaperçu.
[Darth] : Moui… trêve de discussion, je suis là pour vous parler de fait que vous devriez avoir connaissance depuis plus longtemps que moi.
Mon père, le seigneur de l’ouest est retenu captif par les lycans et d’après ce que je sais, ils sont nombreux, trop nombreux.
Z lui-même n’a pu leur échapper.
Je me rappelle qu’il y a à peine un mois, je vous faisais part du fait que deux clans lycan qui allait fusionner, comploter et manigancer un plan de grande envergure.
[Trom] *esquisse un sourire*
Qui vous dit que je ne suis pas au courant jeune prince ?
[Darth] : *air choqué*
Vous étiez au courant pour mon père ?
Vous saviez que le seigneur de l’ouest était retenu prisonnier et vous n’avez rien fait ?
[Trom] : *d’un air des plus sérieux*
Oui, je le savais et non, nous n’avons rien fait.
Il nous fallait du temps pour préparer un plan capable de fonctionner.
Nous avons enquêté sur leur plan, et ce plan est assez simple, il a pour but d’éradiquer environs 90% des vampires de la région.
[Darth] : 90% ? Vous êtes sérieux ?
Mais pourquoi 90 % et pas tous ?
[Trom] : D’après ce que nous avons appris, 10% survivrait car ce plan est fait en accord avec un vampire qui veut survivre et surement régner sur les survivants.
Vous avez été tenu à l’écart car vous auriez très bien pu être ce vampire.
[Darth] : *outré*
Moi ? N’ai-je pas montré ma loyauté envers les miens, bien assez souvent ?
Et donc ce traitre nous aurait vendu mon père pour le pouvoir ?
[Trom] : C’est ce que l’on pense.
Notre plan d’assaut est fait, nous les attaquerons dans deux semaines.
L’assaut sera mené par les éclaireurs et j’espérais que Z s’en occupe, pourra-t-il le faire ?
[Darth] : Je ne sais pas s’il sera capable de tenir debout mais mener un assaut, il pourra.
Rien ne l’arrêterait de toute façon.
J’imagine qu’il n’as pas du tout suivi mes ordres et qu’il doit déjà être ici, n’est-ce pas ?
[Trom] : Il mange à la cafeteria.
[Darth] : *soupir*
Bon, je participerai à l’assaut moi aussi dans ce cas.
[Trom] : Pas question, si jamais votre père est déjà mort, vous êtes le nouveau seigneur, nous ne pouvons vous laisser faire.
[Darth] : Ce n’était en aucun cas une demande, ici, je ne suis pas plus seigneurs que vous.
Je suis capitaine de la Nuit Eternelle, et en tant que tel je fais la demande officielle auprès de mon officier supérieur à participer.
[Trom] : …Et en tant que votre officier supérieur, je refuse.
[Darth] : Ce n’est pas à vous que je formulai votre requête mais à celui qui se tient auprès de la porte.
[Z] : J’accepte…
[Trom] : Quoi ?
Mais quand êtes-vous entré ?
Et de quel droit contredisez-vous un ordre ?
[Z] : Je suis arrivé quand le gamin à soupirer et je ne vous contredis pas, il ne participera pas à votre assaut mais il participera à celui que vous m’avez confié.
[Trom] : *sourit*
J’imagine que je ne pourrai pas vous en empêcher ?
[Darth] : Vous pourrez toujours essayer mais non.
[Trom] : Dans ce cas capitaine, je me vois dans l’obligation de passer aux choses sérieuse.
Capitaine Darth, vous êtes sur l’heure promue au rang de commandant.
Autant que vous soyez au même rang que vos camarade après tout, ce serait dommage qu’il vous charit pour si peu.
[Darth] : J’accepte cette promotion, même si je ne la mérite pas.
Après l’assaut, je passerai les épreuves pour la mériter.
[Trom] : *surpris*
Eh bien… D’accord.
Vous pouvez vous retirer, capitaine.
Z, toutes les infos pour préparer votre assaut sont dans la salle de briefing, les éclaireurs vous y attendent.
Je partis avec Z pour la salle de briefing.




Un Assaut Douloureux

Le jour de l’assaut arriva et nous étions prêts.
Nous nous trouvions à l’orée du bois entourant le village Lycan.
Tous les éclaireurs attendaient le signal de Z pour fondre sur les remparts mais le moment venu, un problème survenu.
Nous partirent tous dans une courses effréné pour atteindre la limite du village sans se faire remarquer, il nous fallait traverser 1Km de forêts sans s’arrêter et sans se faire voir.
Malheureusement, les lycans nous attendaient, à la moitié du trajet nous furent accueillir par des piques caché dans les bosquets.
Les moins réactifs des nôtres se retrouvèrent empaler et moururent sur le choc, ce sort déjà peu envieux ne fut pas le pire en cette soirée ou le sang coula à flot.

Ils savaient que nous allions attaquer, la seule raison à cela est que quelqu’un nous avais vendu mais pour l’instant la question en se posait, nous avions une mission à accomplir.
Les survivants reprirent leurs avancer en se méfiant du moindre brin d’herbe.
Nous arrivâmes finalement à la lisière du bois, sur la vingtaine d’éclaireurs avec qui j’avais commencé cette attaque il n’en restait maintenant que la moitié.
Je pus voir que Technos, Snow et Z avaient survécu mais notre mission n’était pas terminée.
Z ordonna la seconde phase de l’assaut et nous reprîmes notre course mais mon pieds se prit dans une ce que je pris pour une racine et je tombai au sol voyant mes compagnons tombaient dans un deuxièmes pièges.
Des archers placés sur les remparts envoyèrent une volé en direction de Snow, et alors qu’il pensait son heure arrivé, Technos se jeta sur lui et pris les flèches à sa place.
A ce moment Snow entra dans un état de folie que je n’avais encore jamais vu, il réussit à atteindre les barricades et tua 2archers avant de tomber à son tour.
Pour ma part j’essayai de me relever mais quoi que je fasse, je n’y parvenais pas, je ne voyais pourtant rien m’en empêcher, cela créer en moi une frustration inimaginable, je voyais toutes les personnes qui comptais pour moi se faire tuer sans pouvoir intervenir.
Le dernier à tomber fut Z, malgré ses blessures il avait atteint les remparts et avais tué de nombreux lycan. Je me rappellerais toujours son dernier regards tourné vers moi, il m’avais vu à terre et avais souri, à ce moment-là, par je ne sais qu’elle magie, je réussi à me relever, la rage dans laquelle j’étais entré avais dû m’y aider.
Mais là, J’aperçus Z me dire « Stop », je ne comprends toujours pas pourquoi il m’a interdit de mourir en compagnie de mes frères mais j’obéis, enfin presque.

Au lieu de fonçais tête baisser, je décidais de tous les venger et sauver mon père.
Il restait 10min avant l’assaut de Trom, c’est à ce moment-là que je décidais d’entrer. Je connaissais le lieu, j’y étais déjà entré, mon père devait se trouver dans la maison du chef. C’était donc là que je devais aller, et à ce moment-là je tuerais tout le monde pour venger Technos, Snow et Z.
Le village n’avait pas changé, je réussi à arriver jusqu’à la hutte principal sans trop difficulté grâce à la diversion que m’offrit Trom sans le savoir.
Ils avaient encore tout miser sur le fait que personne ne pourrait rentrer, leur stupidité était un gros avantage pour moi, enfin, je le croyais.
Tout était simple dans mon esprit, entrer, tuer tout le monde, secourir mon père et repartir.
Tout était simple et pourtant…

J’arrivais derrière le chef ennemi qui ne craignait en aucun cas pour sa vie, car, au moment ou ma lame allait lui trancher la gorge, je ne pus bouger, la même sensation qu’a la lisière de la forêts quelques instant plus tôt mais là, aucune racine ni même branche d’arbre ne pouvait me bloquer alors pourquoi ?
La réponse vint très vite et celle-ci fut des plus difficiles à accepter.
Il s’agissait de mon propre cousin qui utilisé la magie du sang pour m’immobiliser, mon propre cousin, me trahissait, nous trahissait…
Avant même que je ne pus ouvrir la bouche, il me fit m’évanouir, le dernier souvenir avant de perdre connaissance fut lui avec un sourire narquois sur le visage.




Un réveil dur

Je ne sais combien de temps j’ai passé inconscient, mais je me rappelle m’être réveillé avec des entailles partout sur le corps.
La première chose que je vus, ce fut le cadavre de mon père qui gisait dans ma cellule.
Notre attaque avait été un échec, Trom avait dû échouer lui aussi sinon, je n’aurais pas connu cette cellule. Mon cousin nous avait trahis. Mes amis, mon père étaient morts, rien ne pouvait rendre cette instant moins déplorable.
Quelques minutes après avoir repris conscience j’entendis des pas…

[Leodemant] : Alors cousin, comment vas-tu ?
[Darth] : Bien et toi, traître ?
[Leodemant] : Ma foi, assez bien, je viens de devenir le nouveau roi vampire donc, je vais assez bien.
[Darth] : C’était donc pour ça ?
Tu crois vraiment que les lycans vont te laisser en vie juste car tu les a aidé ?
[Leodemant] : Tu as entendu parler du « grand nettoyage » ?
Oui, Trom me l’a dit, et bien, ce plan est de moi.
[Darth] : Comment ?
[Leodemant] : Oui, j’ai proposé un plan au lycan qui leurs permettait de se venger de leur ancien maîtres, ils ont accepté de suite.
Ce plan est très simple, il nettoyer la race des vampires en massacrant la plus grosse partie et moi je régnais sur le reste en prétendant avoir signé un traité avec eux pour que les combats cesse.
[Darth] : *estomaqué*
Tu as vendu ta propre famille ? Juste pour de pouvoir ?
Et tu vas pouvoir vivre avec ça sur ta conscience ?
[Leodemant] : *rit*
Ne t’inquiète pas pour moi cousin, ton sort est encore pire que le mien.
Toi, tu ne vas pas mourir, toi, tu vas être torturé pour l’éternité.
[Darth] : Tu commets une grave erreur en me laissant en vie ;
Le jour où je sortirais, je te tuerais.
[Leodemant] : *ris encore plus*
Car tu crois encore pouvoir sortir ?
Allez adieu cher cousin.
[Darth] : Comme me l’a dit une jeune demoiselle. Pas adieu, au revoir.
Leodemant partit et je me retrouvais dans le noir.




La Fin d’un Cauchemar ?

Mon emprisonnement dura 400ans, 400 longues années ou je fus torturé.
Tous les jours mes geôliers venaient me chercher pour m’emmener dans divers lieu où les lycans se massaient en nombre comme pour voir une attraction. Il faut dire que par ici, les vampires se faisaient rare, trop rare…

Mais finalement, un jour, les lycans se lassèrent de me torturer, surement que pour eux je n’avais plus aucun intérêt, 400 ans à torturer le même type, ça lasse.
Ce fut une très mauvaise idée de leurs parts, deux jours sans torture et mon corps était totalement régénéré. Ce jour-là, mon geôliers comprit cette erreur car le moment de ma pitance arrivé, ce fut lui que je pris comme déjeuner.

J’étais gorgé de sang et eux ne craignaient aucunement une attaque de l’intérieur, surtout pas du vampire enfermé depuis 4siècles et qu’on avait torturé par plaisir, ou pour apprendre au jeune à quoi nous ressemblons.

Ce clan fut réduit en cendre en moins de deux heures, chacun des leurs je l’avais vidé de son sang, enfant, femme et guerriers, aucun ne survécut. Je fus étonné de ne pas croiser la jeune lycan que j’avais sauvé longtemps avant, son mariage devait avoir eu lieux et elle était donc dans le camp de son époux, une chance pour elle dirons-nous.

Il ne me restait qu’une chose à faire, rentrer chez moi et réclamez vengeance.
La route fut longue et assez ennuyeuse mais ma soif de vengeance ne pouvait être calmé tant que je n’aurais pas vu la tête de mon cousin sur une pique.
En plus d’être longue, la route fut désolante, tout ce que j’avais connu avait disparu, de l’auberge où j’avais l’habitude de m’attarder il ne restait rien. J’espérais trouver quelques rescapés ou des résistants au QG de l’ordre mais je ne trouvais qu’un vieil édifice délabré.

Voici à quoi cela ressembler lors de mon passage, je ne pus m’empêcher d’immortaliser une dernière fois ce lieux que j’avais tant imaginé comme un repère toute ma vie.


Spoiler:
 

Je continuais ma route sans me retourner.
Il fallait faire payer cette ignominie à mon cousin, puis ce serait au tour des lycans.

Arrivé à destination, Je remarquais avoir dit vrais à mon cousin avant qu’il ne me quitte. Les lycans avaient tous détruits, une bataille, que dis-je, un massacre avait eu lieu ici. Je ne suis même pas sûr que mon cousin avait réussi à sortir vivant de mon ancienne prison. J’imagine que non mais cela m’aurais trop fait plaisir pour que les lycans ne me le disent, après tout, peut-être n’étaient-ils pas si stupide…

Il ne me restait rien, rien à part mes souvenirs que je viens de coucher sur ce parchemin. Si, il me restait encore quelque chose, ma vengeance, les lycans avaient tués les miens, je devais tuer les leurs, mais cela est une autre histoire et prendrais encore beaucoup de page. Peut-être l’écrirais je un jour, surement, pour que tout le monde sache, surement, pour que je puisse oublier…

Mon nom est Darth, dernier vampire connu en ce monde et vous venez de lire mon histoire.





Note : Les parenthèse représente les "notes de l'auteur", Darth écris ses mémoires, tout ce qui est en parenthèse sont ses pensées qu'il tient à partager avec le lecteur sans pour autant interférer avec son histoire.
Ça passera mieux sur la version "livre". (enfin j'espère.)

____________________




Dernière édition par Darthorigin le Mar 28 Juin - 23:20, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://shinigami.guildealliance.com
Darthorigin
Admin
avatar

Messages : 457
Réputation : 1
Date d'inscription : 03/05/2010
Age : 62
Localisation : Entre nulle part et ailleurs...

MessageSujet: Chronique 1 - Lettre à Evy   Mar 23 Nov - 20:07

Chronique 1 - Lettre à Evy

Nous somme le 21 Novembre, comme chaque année depuis bientôt un siècle, Darth est enfermé dans son bureau et écris.

Citation :
Une autre feuille, une autre plume et pourtant, toujours la même histoire, toujours la mienne.
J’imagine que c’est le cycle de la vie, que rien jamais rien n’y changera.
Les années passent et les souvenirs restent, ainsi va le temps, ainsi je finirais mes jours.

La fin Novembre approche et une année encore je fêterais ce funeste anniversaire seule, comme à l’accoutumé, rien ne changera et rien ne se passera, de toute façon, comment le fêter autrement que seul ? J’imagine que jamais je n’aurais la réponse à cette question.

Cela va bientôt faire 1siècle que tout est arrivé et pourtant je m’en souviens encore comme si c’était hier. Comme si tout cela n’était qu’un mauvais rêve, j’espère toujours que ce ne soit qu’un mauvais rêve mais c’était arrivé, elle l’avait fait, elle m’avait laissé. J’imagine que ses intentions étaient louables et avait fait ça pour une bonne raison mais cette raison, je l’ignorais et c’est surement cela le pire.

Elle avait décidé d’en finir avec ses jours alors que nous nous aimions, tout du moins, je l’aimais et elle me répétait qu’elle aussi.

Je me demande toujours pourquoi j’écris ce texte qui restera surement dans un placard pour l’éternité ou bien finira dans le feu bien avant cela. Peut-être est-ce ma façon de faire mon deuil, mais en ai-je vraiment envie ? Faire mon deuil, c’est un peu lui dire au revoir, dire adieu à la seule qui a réussi à me faire aimer, celle qui m’as fait sourire et qui a fait de moi qui je suis.

Dire que c’est moi qui écris cela, n’est-ce pas ironique ? L’être le plus enfoiré de cet univers, le vampire qui a réduit en cendre une grande partie du peuple lycan pour une simple vengeance, qui à tuer son cousin pour lui faire payer ses crimes. L’être abjecte qui se prétend « sauveur » des siens alors qu’il n’est rien d’autre qu’un enfoiré de base. J’ai mérité mille fois ce qui m’arrive, ma race est morte, les miens aussi et je me retrouve seul, moi qui voulais juste vivre ma vie à ma façon.

C’est peut-être ça le but de ce texte alors, une tentative lamentable pour expier mes pêchées ? Lamentable est bien le mot, juste bon à faire ce que je dois faire rien de plus. Vivre sans elle, vivre seul pour l’éternité, une lente agonie qui n’en finira jamais.
Bien que cela m’effraie, c’est tout ce que je mérite, elle par contre, elle n’aurait jamais dû à avoir à faire ce choix. Si elle ne m’avait jamais connu, elle serait toujours en vie, jamais je ne l’aurais retrouvé accroché à 2m du sol. Jamais je n’aurais eu à pleurer toutes les larmes de mon cœur.

Mon cœur… en ai-je encore un ?
J’imagine que jamais je ne pourrais le savoir, je devrais marcher seul, dormir seul, vivre seul… pour l’éternité et encore après…


Note : Pour profiter pleinement de ce texte, veuillez télécharger la police "Vladimir Script".
http://www.ascendercorp.com/font/vladimirscrd/

____________________


Revenir en haut Aller en bas
http://shinigami.guildealliance.com
 
Darth, le prince maudit (Darth - Vamp)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Fan-Arts] Fan arts bioniclop18: Maudit, Rouage, Kaos
» Personnages Star Wars
» Colt Maudit
» [TE & Maudit] Hirluin/Aragorn II/Grima + une sortie légendaire
» Comparatif Sisters of the Thorn / Conjurateurs du Feu Maudit

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinigami :: Les Archives :: La Bibliothèque :: Rapport Sur Les Shinigami-
Sauter vers: