Shinigami


 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 BG de la légion

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Darthorigin
Admin
avatar

Messages : 457
Réputation : 1
Date d'inscription : 03/05/2010
Age : 61
Localisation : Entre nulle part et ailleurs...

MessageSujet: BG de la légion   Jeu 29 Juil - 13:00

Bon, bah le titre est assez explicite, non ?
Je pense qu'on peux remercier Dresdhen qui m'a enfin poussé à reprendre en main ce BG.
Donc voilà, j'aimerais que tout le monde y participe.
Donc les membres fondateur deviennent ceux d'après Raz, les dates d'arrivées aussi. (pour un souci de cohérence)
On garde le côté "neutre" (mais bon, on se laisse pas tapé dessus, hein) mais j'aimerais que chacun d'entre vous donne ses idées, son opinion...
Que notre futur BG plaisent et soit accepté de tous.
Donc bien sur, le nom ne change pas. (Shini un jour, Shini toujours)

Alors à vos crayons ! (ou clavier)

____________________


Revenir en haut Aller en bas
http://shinigami.guildealliance.com
Corwin



Messages : 92
Réputation : 0
Date d'inscription : 04/06/2010

MessageSujet: Re: BG de la légion   Jeu 29 Juil - 21:00

Moi je serai d'avis de mettre une trace de notre appartenance à la légion dans chaque BG, comme clin d'oeil...
Exemple: les Shinigamis sont ceux qui ont vu la mort sous forme d'homme avant de devenir Daeva. Etant donné la foule de bandits en tout genre qu'on a eu jusqu'ici (après tout, on tient un taverne :p), ce serait intéressant qu'il y ai un petit élément de référence Wink
Enfin, au moins pour les membres fondateurs.

Après, Daeva, c'est demi dieu, Shinigami, c'est dieu de la mort, non? Peut-être que la neutralité se place là, avec le fait que la mort se présente à tout le monde. Du coups, on pourrait être une forme de marchands de mort, à la fois officieux et à la fois à la solde du gouvernement asmodéen. Une espèce de double jeu toléré par tous - en témoigne la taverne à Pandae!

Je pense à sa car je pense aux petits raids commando qu'on fait en Elyséa (comme avec blind et darth l'autre soir). On pourra leur donner une petite consistence RP. Sa peut être syympa après un bon poutrage d'Eylséen de passer sur les fofos mettre une version "épique" (romancée même, pas besoin d'être objectif si le personnage joué ne l'est pas) de nos combats.
Et en même temps, libre à chacun de préparer ses petits coups en douce du fait de l'aspect sombre de la guilde. On peut imaginer l'exécution de contrats, des partenariats lugubres avec des léfaristes ou même des élyséens déchus - libre à vous d'aller où vous voulez à partir de là.
Revenir en haut Aller en bas
Darthorigin
Admin
avatar

Messages : 457
Réputation : 1
Date d'inscription : 03/05/2010
Age : 61
Localisation : Entre nulle part et ailleurs...

MessageSujet: Re: BG de la légion   Jeu 29 Juil - 23:47

Bonne idée le coup de prendre dans chaque BG.
Le coup de la neutralité en tant que marchand de morts est intéressant.
Et pour ceux qui est de la version romancé, j'ai commencé à en faire une sur notre sortie (je galère sur l'intro, si quelqu'un c'est faire des récits épique je lui passe la main)

Donc idée à approfondir.
Et les autres ? Allez on se remue !

____________________


Revenir en haut Aller en bas
http://shinigami.guildealliance.com
Dresdhen

avatar

Messages : 88
Réputation : 0
Date d'inscription : 29/07/2010
Localisation : Quelque part sur Asmodée

MessageSujet: Re: BG de la légion   Ven 30 Juil - 7:16

bon je mets les pieds dans le plat, en fait j'aimerai des précisions à propos de cette histoire de dieu de la mort.

Voulez vous que l'on soit vraiment comme l'anime (Bleach) des sortes de revenants ou demi-dieux de la mort avec une enveloppe biologique qui oeuvrent pour le salut des âmes perdues ?

ou plutot en tant que daeva on se sent investit d'une mission à la manière des shinigami. et de ce fait on hériterait du titre de shinigami par notre capacité à combattre à travers le monde la folie, le meurtre..que sais je encore.
pour ça je verrai bien, les shinigami comme une sorte d'ancienne et obscure communauté oeuvrant dans l'ombre (ou presque) et qui agirait un peu à la manière d'une société secrète..
mais pour ce faire il faudrait lui donner un coté sombre et mystérieux..avec une morale parfois douteuse


bon faudrait que je relise le BG du jeu de toute façon.. sinon je vais dire des bêtises
Revenir en haut Aller en bas
Darthorigin
Admin
avatar

Messages : 457
Réputation : 1
Date d'inscription : 03/05/2010
Age : 61
Localisation : Entre nulle part et ailleurs...

MessageSujet: Re: BG de la légion   Ven 30 Juil - 10:36

Morale douteuse ?
CORWIIIN !! On parle de nous !

____________________


Revenir en haut Aller en bas
http://shinigami.guildealliance.com
kazer

avatar

Messages : 296
Réputation : 2
Date d'inscription : 30/07/2010
Age : 27
Localisation : Saint Nazaire

MessageSujet: Re: BG de la légion   Ven 30 Juil - 11:15

bon, laisse moi une heure ou deux et je te propose un BG pour la légion
Revenir en haut Aller en bas
kazer

avatar

Messages : 296
Réputation : 2
Date d'inscription : 30/07/2010
Age : 27
Localisation : Saint Nazaire

MessageSujet: Re: BG de la légion   Ven 30 Juil - 11:35

Lorsque les Balaurs trahirent Aion, l’équilibre du monde fut
rompu.


La tour de l’éternité détruite, le monde ce scinda en deux.


Naquirent alors les Asmodiens. Prisonniers des ténèbres de
leur monde, ils vécurent dans l’hostilité d’un univers qui n’était pas le leur.


La trahison de Balaurs pausa de nombreux problèmes. Ceux qui
veillaient à l’équilibre du mode n’étaient plus, hors sans équilibre, rien n’existe.


Le Dieu Aion choisit des élus dans tout Atreia ;
certains Elyséens, d’autres Asmodiens. Nul ne les connait. Ils naquirent au
quatre coins du monde, condamné à ne jamais connaitre une vie normal. Une fois
Devas, leur véritables nature ce révèle à travers un rêve qui leur dictera quel
et leur rôle.





Parmi ces élus se trouvent les shinigamis.


Ils avaient un ordre simple : renvoyer à Aion ceux dont
l’heure était venue. Pour ceux, ils acquirent de terribles pouvoirs à travers
un entrainement aussi bien physique que mental visant à toujours plus les
renforcer. Suite à quoi, ils étaient abandonnés dans Atreia pour mener à bien
leur mission.


Un jour, les shinigamis se rencontrèrent entre eux. Sans
même s’être jamais vu, ils savaient qu’ils étaient frères. Le petit groupe de
quelques individus devint une équipe, une guilde ultra secrète qui œuvrait pour
l’équilibre du monde dans l’anonymat le plus total. Toutefois, quand ils furent
découverts par le gouvernement asmodien, ils se trouvèrent face à un choix :
intégrer l’armée en tant que légion secrète ou être révélé au monde. Leur mission
devant rester secrète, le choix, bien que douloureux, fut pris et les
shinigamis devinrent la main gauche du gouvernement (petite pensé à Van
Hellsing qui la main gauche de Dieu). Quand Aion découvrit ça, il rejeta les
shinigamis et les abandonnèrent.





Désormais tiraillé entre leur devoir, leur serment envers le
gouvernement et la volonté de ce racheter auprès du dieu Aion, les shinigamis
mènent un combat sur de nombreux front mais une chose est sûre : quand
votre heure viendra, il se peut que derrière vous ce cache l’ombre d’un
shinigami. Inutile de le fuir, son travail sera rempli quel que soit le prix.
Revenir en haut Aller en bas
Flach

avatar

Messages : 18
Réputation : 0
Date d'inscription : 12/07/2010
Age : 26
Localisation : 38

MessageSujet: Re: BG de la légion   Dim 1 Aoû - 12:07

+1 pour kazer !!
Revenir en haut Aller en bas
Haribo

avatar

Messages : 157
Réputation : 0
Date d'inscription : 20/07/2010
Age : 28
Localisation : Seine et Marne

MessageSujet: Re: BG de la légion   Dim 1 Aoû - 19:02

Comme l'a fait si justement remarquer un membre de l'autre légion rp, il serais judicieux d'inclure la taverne dans notre BG, justifiant ainsi notre "cartier général" Smile Sinon j'adore ce BG Kazer!
Revenir en haut Aller en bas
Soxat

avatar

Messages : 130
Réputation : 2
Date d'inscription : 15/07/2010
Age : 30

MessageSujet: Re: BG de la légion   Dim 1 Aoû - 20:52

Shinigami.

Nous sommes des Dieux de la Mort réincarné en Deava.

Notre règne de la mort ne s'est pas arrêter lors de notre réincarnation, au contraire ! Se melé aux Humains pour leurs guider vers leurs fins c'est que qui nous fait vivre.

Je parle d'Humains, mais tout êtres d'atreia y passe.

Qu'ils aillent en enfers ou au paradis, le but c'est qu'ils y aillent !

tel un assassin en pleine chasse, lorsque votre mort à sonner, derrière vous se cache un shinigami ! (rire sadique, yeux luisant et un cookie entre les dents)

Sinon ba comme tout humain, on se bourre la gueule à taverne, avec Darth au comptoir et matsukei sous le bar.

Vous sentez que vous êtes aussi une incarnation? vous voulez retrouvez votre titre de Shinigami? alors Venez payer votre tournée à la taverne !

[HRP]La légion "Shinigami" est une légion ayant pour simple but la promotion du RP.
Entraide et fairplay sont nos maître mots, dons si vous voulez vous faire aider dans une quête, gagner quelque level, vous faire de l'argent rapidement, nous somme là.
Nous recrutons sur simple demande sur le forum ou entretien et n'avons aucune exigence à part le RP (évidemment).
Alors si vous êtes un joueur RP ou si vous avez envie d'apprendre, venez nous rejoindre, nous nous ferons une joie de vous accueillir.
Vous pouvez nous trouver facilement à la Taverne Apellbine, notre repère.
Donc si jamais vous faites déjà partie d'une légion mais que vous voulez RP, venez nous voir.

Vous pouvez nous passer le bonjour sur le forum : http://shinigami.guildealliance.com/

Ou nous contacter IG : - Fenorielle
- Darthorigin
- Icescream
- Corwin [/HRP]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.team-elodie-etains.com
Corwin



Messages : 92
Réputation : 0
Date d'inscription : 04/06/2010

MessageSujet: Re: BG de la légion   Lun 2 Aoû - 5:02

Un jour, les shinigamis se rencontrèrent entre eux. Sans
même s’être jamais vu, ils savaient qu’ils étaient frères. Le petit groupe de
quelques individus devint une équipe, une guilde ultra secrète qui œuvrait pour
l’équilibre du monde dans l’anonymat le plus total. Toutefois, quand ils furent
découverts par le gouvernement asmodien, ils se trouvèrent face à un choix :
intégrer l’armée en tant que légion secrète ou être révélé au monde. Leur mission
devant rester secrète, le choix, bien que douloureux, fut pris et les
shinigamis devinrent la main gauche du gouvernement (petite pensé à Van
Hellsing qui la main gauche de Dieu). Quand Aion découvrit ça, il rejeta les
shinigamis et les abandonnèrent.

Je trouve cette partie trop rapide...Peut-être développer un peu?
Il faudrait un évenement fédérateur (genre tout les fondateurs se rencontrent lors d'une bataille ou d'une arnaque ou que ne sais-je qu'il faudrait qu'on trouve ^^). A partir de cette evenement, naissance de la comunauté secrète dont tu parlais, découverte de l'héritage d'Aion.
Ce serait une première aire de la shinigami, presque monastique, avec une mission divine et des personnages forts différents mais liés par leurs destins.

A partir d'un second évenemnt clé commence la seconde ère, avec la trahison d'un membre par exemple, qui aboutit à cet découverte du secret des Shinigamis par le gouvernement asmodéen. La parti du dilemne est super, forcé d'accepter car sinon on aurait perdu la taverne, etc... A partir du moment ou on bosse pour le gouvernement, on se fait griller par Aion qui nous retire notre particularité. Pour la particularité en question, je dirait qu'on pourrait "voir" - de façon RP- ceux dont Aion veut la mort; percevoir un espèce de nuage noir de mort autour d'une personne. Cette abilité nous étant enlevé, un dernier evénement clé nous ouvre les portes de la transmission de ce pouvoir. S'affranchissant d'Aion par une histoire obscure avec les balaurs, nous parvenons à donner cet abilité à d'autre, d'ou l'élargissement des rangs de la Shinigami.

"Désormais tiraillé entre leur devoir, leur serment envers le
gouvernement et la volonté de ce racheter auprès du dieu Aion, les shinigamis
mènent un combat sur de nombreux front mais une chose est sûre : quand
votre heure viendra, il se peut que derrière vous ce cache l’ombre d’un
shinigami. Inutile de le fuir, son travail sera rempli quel que soit le prix."
Suites à toutes ces affaires, certains recherchent encore l'accord d'Aion, d'autres veulent monter l'échelle sociale asmodéenne, d'autres encore n'ont comme seule ambition de vider des pintes... Espace de liberté pour chacun.

Les points essentiels seraient donc: La taverne est le QG, implanté dans le BG au niveau de l'assimilation de la Shinigami par le gouvernement Asmodéen.
La capacité spéciale - j'ai proposai voir en RP un nuage autour d'un personnage, signifiant qu'Aion veut sa mort.
Et là je reprends Soxat, ce qui nous unirait, par dessus tout, c'est l'envie d'en découdre: En tant que Shinigamis, nous sommes les passeurs qui emmennent ceux qui ont été choisi de l'autre côté - qu'ils soient élyséen sur notre chemin ou noble asmodéen sur qui un contrat est passé. Le point commun, on en revient au même, c'est la mort Very Happy

A partir de ces idées, je brode...


Parmi ces élus se trouvent les shinigamis.


Ils avaient un ordre simple : renvoyer à Aion ceux dont
l’heure était venue. Pour ceux, ils acquirent de terribles pouvoirs à travers
un entrainement aussi bien physique que mental visant à toujours plus les
renforcer. Suite à quoi, ils étaient abandonnés dans Atreia pour mener à bien
leur mission.

Sans aucune connaissance de leur particularité, ils ne furent que tardivement réunis. (Là faut qu'on se décide sur l'évenement de rencontre - he pars en freestyle).

C'était lors de la grande bataille pour la défense de garnison de Salintus. Dans toute la spleur de leurs usuelles tactique, un général élyséen, parvenu à réunir une cohorte suffisante, avait décider de prendre d'assaut la garnison, afin d'établir un pont de troupes vers Morheim. Pour contrer l'attaque, Pandaemonium avait envoyé toutes les troupes disponibles - et ils étaient peu: une dizaine de Daeva et un Archon pour commander le tout. Les plumes et le sang, l'odeur amer de la défaite et les cadavres encore chaud et suintant des civils furent le seul comité d'accueil de la troupe asmodéenne. Ivre de colère, ils chargèrent la meute d'Elyséen qui se dirigeait vers le désert pour faire place nette. Leur onmbre grandissait au fur et à mesure qu'ils sortaient des failles. Au bout d'une bonne heure de combat, déjà 4 daeva étaient au sol et personne ne parvenaient à leur venir en aide. Une retraire fut sonné, ce qui emmenales 8 daeva et leur commandant dans le haut salintus. C'était sans compter sur les griffes de glaces qui venaient réchauffer les arrières de la troupe. Pris entre deux feux, ils tombèrent, l'un après l'autre, lentement mais régulièrement.

"Archon en péril!" Hurla une voix grave. On vit un aède se précipiter pour rattraper le corps presque inerte du commandant. Alors qu'il le soignait, un assassin, un clerc et un rôdeur, seuls survivants formèrent un cercle autour d'eux.

"Je ne peux rien pour lui. Il va mourrir; peu importe mes soins" dit Corwin
"Comment peut tu en être si sur?"
"Je...Le vois. Le nuage sombre, il est autour de lui. Tout ceux qu'il traque meurs à cours terme. Je sais, tu n'en crois rien, Mais -
"Alors tu le voit aussi?"
=> dialogue RP a construire sur la capacité spéciale Shini découverte.

De là, les fondateurs survivent et fondent la "comunauté secrête".
Ils peuvent, par exemple, se retrouver a la taverne après la bataille.


Pour la trahison qui amène à la découverte du secret par le gouvernement:
Pourquoi pas le tavernier d'apelbine qui nous a entendu discuter? A partir de là, on pourrait caser quelque part son assinat! D'où la récupération de la taverne une fois les cotnrats signés avec le gouvernement. Par contre, il faudrait qu'ils aient des bon arguments, genre nous condamner à la prison comme Munin, ou nous affecter à des batailles perdues d'avance.


Rompu par la cruauté des actes commis au nom d'Asmodae, Corwin(par exemple) convoqua ses convives.
"Je n'en peut plus d'être leur outil... Ces meurtres, certains n'ont rien de justifiables! Même pour nous qui avons déjà les mains bien sales..."
=> Consensus sur la nécessité de se méfier du gouvernement, mettre des batons dans les roues
Notre capacité spéciale vient alors à nous trahir (Genre on voit le nuage noir sur quelqu'un qu'on ne veut pas tuer, désobéissant ainsi à Aion). Suite à quoi, nous sommes rejetés aux quatre coins du monde, revenus normaux. De là, on peut imaginer qu'on tombesur une escouade de Balaurs en abysses. Des déserteurs qui en échange de leurs vies nous offre un livre de magie balaur. Celui-ci nous apprends à nous délier de l'influence d'Aion, nous affranchir en partie d'elle. Du coups, nous voilà capable de transmetre le "gêne" Shinigamis. A partir de là, on commence la propagande pour recruter des gens qui comme nous : ont une dent contre les Elyos, aime boire/passer du temps à la taverne, on une dent/un probleme avec le gouvernement. On leur transmet notre capacité au cours d'une cérémonie (intronisation RP des nouveaux arrivants) qui permet au joueur de prétendre avoir le don Smile
Revenir en haut Aller en bas
Corwin



Messages : 92
Réputation : 0
Date d'inscription : 04/06/2010

MessageSujet: Re: BG de la légion   Lun 2 Aoû - 5:03

Double post car j'ai piosté trop vite et j'arrive plus à edit -_- Désolé pour ortographe etc...

Je voulais conclure en disant que je suis parti loin là, faut garder le meilleur et rebondir ce qui vous semble intéressant ^^
Je vais me remettre au boulot pour le RP de mayhem et corwin, donc je recyclerai peut-être les choses dont on ne se sert pas :p
Revenir en haut Aller en bas
kazer

avatar

Messages : 296
Réputation : 2
Date d'inscription : 30/07/2010
Age : 27
Localisation : Saint Nazaire

MessageSujet: Re: BG de la légion   Lun 2 Aoû - 12:13

Chapitre 1: La bataille de Patamor, rencontre de deux
premiers shinigamis





Nul n'aurait pu prédire l'avenir.


Le shinigamis œuvraient en solitaires depuis fort longtemps.
Capable de distinguer la force d'une aura autour des habitants d'Atreia, ils
doivent garantir le voyage de chacun vers l'autre monde, leur retour au père
fondateur: Aion.


Leurs ordres étaient simples. Durant leur enfance, ils
rêvaient. Ces rêves sans souvenir les convoquaient les jeune shinigami dans le
royaume d'Aion et leurs apprenaient tout ce qu'ils avaient à connaitre sur leu rôle,
leur métier, leur être. Certains pensent avoir rencontré le dieu Aion dans
l'au-delà, d'autres estiment que ce n'étaient qu'un de ses général, toujours
est-il que c'est dans ce mode immatériel qu'ils ont été formé.


-"A partir du moment où une aura s'assombrit, l'âme
peut être récupéré. Toutefois, faites attention car votre fardeau et réel, nul
ne doit le découvrir".


Cette phrase était encrée dans leur esprit aussi
profondément qu'une flèche de rodeur asmodéen dans le torse d'un élyséen.


Pendant longtemps, les shinigami ne répondaient à aucun
ordre, accédant pour la plupart au rang des daevas.


Lors de la bataille du maquis de Patamor, une armée
élyséenne était parvenue à franchir tous rempart et campaient à proximité de
l'habitat des Spprings. Le gouvernement asmodien envoya tout daeva capable de se
battre pour les arrêter. Peut répondirent à l'appel, du fait probable de
nombreuses attaques elyséennes en cours sur tout le territoire asmodien


En final, ce ne fut qu'une quinzaine d'individus qui se retrouvèrent
face à une centaine d'élyséens.


Un jeune général rodeur prometteur prit le commandement des
troupes et élabora une stratégie durant la nuit.


-Nous ne chercheront pas à tous les tuer, mais nous devront
les faire fuir, coute que coute.


La stratégie était osée car le moral elyséen ne pouvait
qu'être supérieur au leur et si un seul asmodien craquait, tous pouvaient y laisser
la vie. Mais personne ne craqua.


Le lendemain, quand l'avancée des troupes élyséenne avait
passé le pont et qu'ils s'approchaient du col de Patamor, les premiers
asmodiens s'élancèrent des falaises, discrètement pour prendre place. Pendant
ce temps, cinq autres asmodiens descendaient le col à pied pour aller à la
rencontre des élyséens, et ainsi attaquer sur deux fronts. Deux gladiateurs, un
clerc, un templier et un mage, sans aucune possibilité de renfort engagèrent un
combat désespéré face à plusieurs dizaine d'élyséen. Et ils tinrent.


L'attaque à revers porta également. Les assassins frappaient
vite, les rodeurs décochaient des hauteurs, les mages envoyaient leurs avatars
et leurs sort sur des troupes désorienté, terrassant de nombreux élyséens dans
les premières minutes.


Une flèche atteint le seul clerc du groupe qui perdit
connaissance. Privé de soins, le groupe de l'attaque de face ce vit vite
submergé. Un gladiateur ce vit les mains tranché par une attaque furtive puis transpercé
de toute part. Les autres furent submergés.


A l’arrière, les choses n'allaient pas mieux. Les troupes commençaient
à riposter et les assassins, sous la pression, perdaient leur concentration et commettaient
de plus en plus d'erreur. Deux d'entre eux tombèrent sans ce relevé, un
troisième tenta de ramper mais la masse d'un aède lui fracassa le dos. Le
dernier assassin debout tenta le tout pour le tout. Dans un ultime assaut, il
enfonça les rangs ennemis avec toute l'énergie du désespoir, faisant autant de dégâts
qu'un assaut templier. Les mages et les rodeurs ne le virent pas ressortir. Le
commandant laissa tomber son arc et attrapa les deux dagues accroché à sa
ceinture.


-Pour Asmodée!


La faible troupe chargea vers une mort certaine, espérant
des renforts qui, ils le savaient, n'arriveraient jamais.


Les mages ce lancèrent les premier dans les troupes ennemis,
canalisant toute leur énergie dans de puissantes attaques. Plusieurs ne
supportaient pas la puissance de toute cette magie, leurs mains explosaient
pour avoir canalisé plus qu'ils ne pouvaient. Les rodeurs, peut habile au
combat rapproché, ce lancèrent sur les clercs élyséens et eurent le temps d'en
emporter beaucoup avec eux.





Les troupes élyséennes furent décimé par une élite asmodienne
ayant fait le sacrifice de leur vie pour leur patrie. Sur la centaine
d'élyséen, seul une soixantaine resta debout, épuisée.





Le son d'un cor de chasse raisonné, vite entretenue par des tambours
battant. Asmodée envoyait enfin de véritables troupes pour une bataille déjà
fini. Les élyséens, fuirent avant même d'entrevoir les renforts adverse.


Un seul homme descendit du col, un jeune qui resta en
retrait toute la bataille selon les instructions du général.


-Quand tu entendras les cris de victoire des élyséens, emmènes
ce troupeau avec toi et fait sonner le cor de chasse de la ville. Joue
également de ce tambour. Et pris pour que les élyséens croient à des renforts.


Devant l'ampleur du massacre, le jeune homme ce rua à la
recherche de survivant. Il trouva deux autres compagnon vivant mais mal au
point. Il les soigna tant bien que mal.


-Leur heure n'était pas venu! cria l'un deux


-Arrête, intervint le deuxième, ne raconte pas n’importe
quoi, personne ne peut dire ça.


-Si, dis calmement le troisième, moi je le peux.


-Alors toi aussi tu vois les auras? Toi aussi tu es...


-... Oui, le coupât-il nettement.


- Hey, racontez-moi ce qu'il se passe.


-Après tout, il est un frère d'arme, Aion ne nous en voudra
peut être pas.


La situation expliqué, les deux premiers shinigamis
c'étaient rencontré et étaient devenu frère. L'asmodien leur fit serment de ne
jamais dévoiler leur secrets et partit dans a propre direction. Les shinigamis,
quand à eut, suivirent le même chemin et décidèrent de fêter leur rencontre, et
leur vie sauve, à la taverne du fort de Morheim.











Voilà, fin du chapitre 1.





La trahison arrivera dans le chapitre 2 et j'en ferais
encore un troisième. Seulement, je n'ai pas le temps maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Haribo

avatar

Messages : 157
Réputation : 0
Date d'inscription : 20/07/2010
Age : 28
Localisation : Seine et Marne

MessageSujet: Re: BG de la légion   Lun 2 Aoû - 19:56

J'aime Smile la seule chose qui me dérange, ce sont les dialogues: ce n'est que mon point de vue mais pour moi un dialogue n'a pas sa place dans un BG de légion... Je pense qu'il faudrait raconter l'histoire sans eux (ça rallongera peut être le BG mais bon<<).

Après ce n'est que ma façon de voir les choses, si ça ne dérange personne d'autre, continuons avec les dialogues c'est bien aussi!^^. [mode chieur /off]
Revenir en haut Aller en bas
Malice

avatar

Messages : 113
Réputation : 0
Date d'inscription : 17/07/2010
Age : 30
Localisation : ça bouge tout le teeemsp ! et en plus, il y a pas préciser le référentiel !(T-T) Comment je réponds ?

MessageSujet: Re: BG de la légion   Lun 2 Aoû - 20:39

Vous me donnez plein d'idées Smile :

BG :

Jamais le monde Atréia n'aurait du connaître la guerre, jamais les Balaurs n'auraient du se rebeller, jamais nous n'aurions du échouer.

C'était peu de temps avant que les Drakens ne deviennent les Balaurs que nous connaissons. Notre Dieu Aion sentit qu'il ne pourrait contenir la soif de pouvoir de certains Drakens plus longtemps, alors il fit venir les Shinigamis. Tous les Shinigamis. Et nous confia une importante mission. Nous devions tuer certains Balaurs, et ramener leur sang et les débris de leurs âmes dans la tour d'Eternité. Le Livre Sacré nous fut remis. Lui seul révèle le secret pour détruire une âme. Ce livre a la taille d'un Griffe, et il faut une loupe pour le lire.

Hélas, nous tombâmes dans une embuscade, en haut d'une montagne. Malgré notre discrétion, les Drakens soupçonnaient Aion de préparer quelque chose. Jamais il n'avait convoqué tout l'ensemble les Shinigamis, et ce fut notre absence qui nous trahis. Il avait quand même fallu plus de vingt jours, aux Ballaurs, pour retrouver notre trace, et deux mois pour préparer leur coup.
Nous luttâmes pendant des jours, et dans le désordre de la bataille, le Livre tomba dans un torrent. Ori, le Shinigami chargeait de la lecture, n'en était qu'à la cinquante huitième page. Mais cela nous sauva.
Parmi les milliers de connaissances à avoir pour détruire une âme, Ori appris celles qui nous sauvèrent. Nous ne saurons jamais comment il y est parvenu, nous savons seulement que cela exigé au moins son sacrifice. Il damna nos âmes et les rendit capables de se réincarner. Nous errâmes longtemps de corps en corps, perdant peu à peu nos souvenirs de Shinigamis, jusqu'à trouver celui qui nous permettrait de devenir Daeva !

Notre Atréia avait, pendant toutes ces années, bien changée. Coupée en deux, nous étions certains que le Livre Sacré se trouvait en Asmodée, la montagne sur laquelle nous avions combattu ressemblait fort à Beluslan. Mais qui sait où le torrent l'avait emporté, et quels autres événements l'avaient mené plus loin encore ?
Il est à l'abri des épreuves du temps et des éléments, mais combien de temps restera t il à l'abri des regards ?
Nous voulons le retrouver, pour qu'il ne soit pas retourner contre nous. Et peut être qu'en accomplissant notre mission, Atréia retrouvera la paix, et connaîtra une nouvelle ère de prospérité.
Bien sûr certains d'entre nous n'y croient pas, pensent qu'ils aient plus sage d'abandonner l'idée, que nous avons déjà les moyens suffisants pour renverser le cours de l'Histoire,qu'il faudrait commencer par asseoir le pouvoir d'Asmodae.

Les Shinigamis commencèrent à se chercher et se regrouper, quand, par hasard, lors d'une bataille, certains parvinrent à se démasquer. Notre âme avait gardé la possibilité devoir la Marque d'Aion sur les vie à prendre. C'est ce qui les permit de se reconnaitre. La marque est un nuage noir qui entoure toute vie qui doit prendre fin, pour que l'équilibre soit conservé sur Atréia. Bien sûr certains doutent que cela ne serve encore à grand chose, étant donné le chaos omniprésent, et Aion silencieux. Ainsi, certains tuent personne par habitude, par tradition, par conviction ou par envie, de la même manière qu'ils épargnent la vie pas ( par habitude, par tradition, par conviction ou par envie )

Bien sûr le rassemblement des Shinigamis et de tous ce potentiel, attira l'oeil du gouvernement Asmodéen qui nous donne, aujourd'hui, certaines missions plus ou moins douteuses.
Certains Shinigamis jouent le jeu, d'autres trichent, devant la menace de finir comme Munin (on pourrait en faire un Shini ?), dans une prison éternelle, qui pourrait aussi enfermer leur âme.

Il est certain que les Shinigamis aiment ce qu'ils font : tuer, boire, forniquer. Et qu'ils le font encore mieux à plusieurs (batailles = bains de sang, banquet = orgie, que de raffinements)
Et si notre point de vue diverge sur de nombreux points(Aion, la Marque, le Livre Sacré, le Gouvernement), c'est que nous sommes tous très différents, en dépit du fait que nous soyons tous Shinigamis. Nous avons tous eu l'occasion de vivre des événements très différents, pendant notre errance et notre montée au rang de Daevas.
Nous avons tous des raisons et motivations très différentes d'appartenir à la guilde. Étonnamment cela semble nous rapprocher, et en fait une force pour notre guilde. Ce n'est pas une guilde de Shinigami, c'est La Guilde Shinigami !
(j'avais une meilleure chute en tête -hyper classe bien sûre- et elle s'est barrée au moment de l'écrire, grrr , fichue mémoire à court terme,si je retrouve j'éditerai -> donc pour le final j'ai pas trouvai mieux de faire du nom commun Shinigami, un adjectif T-T)

A suivre...

Je pense que c'est plus logique, qu'on existe depuis le commencement. Avant on était un instrument qui préservait l'équilibre sur Atréia, mais l'ordre est rompu. Devons nous continuer ou trouver notre propre destinée ?
voilà ^^ on peut supprimer le livre, si vous pensez que ça fait trop :p. J'ai gardé l'idée de la marque, et du fait que nous savons que nous sommes Shinigamis dès le départ. Cependant notre mémoire est altérée ! Je pense que ça fait de bonnes bases, sans trop restreindre notre liberté pour le bg de nos persos Smile

Pour la taverne, je crois que ce serait bien de faire un récit complet sur notre prise en main de celle-ci !
Revenir en haut Aller en bas
kazer

avatar

Messages : 296
Réputation : 2
Date d'inscription : 30/07/2010
Age : 27
Localisation : Saint Nazaire

MessageSujet: Re: BG de la légion   Lun 2 Aoû - 21:08

j'ai trouvé ce témoignage sur JOL

Je suit Aion depuis environ 1 an maintenant
et je prend mes info uniquement sur Jol,jusque la anonyme ce soir je ne
tiens plus en place , voila que je regarde un p' tit manga intitulé "
Chrno Crusade" (non il manque pas de " o" c ' est fait exprès !) et hop 2
eme épisode ca commence à nous parler d'un personnage nommé Aion et que
le monde des vilains démons pas beau s'appel Pandémonium...Alors je n '
ai regardé que les premiers épisodes hein, mais ça fait beaucoup de
hasard je trouve, enfin voila si vous etes un adorateur du Dieu Aion
version mmo et que vous fricotez avec les mangas également j' espere que
cette news vous fera plaisir !



Je vais les regarder quand j'aurais le temps et vous raconter ça (VOSTFR only)
Revenir en haut Aller en bas
Flach

avatar

Messages : 18
Réputation : 0
Date d'inscription : 12/07/2010
Age : 26
Localisation : 38

MessageSujet: Re: BG de la légion   Mar 3 Aoû - 9:02

a genial comme manga j aurais presque envie de me le remetre en tete
Revenir en haut Aller en bas
Malice

avatar

Messages : 113
Réputation : 0
Date d'inscription : 17/07/2010
Age : 30
Localisation : ça bouge tout le teeemsp ! et en plus, il y a pas préciser le référentiel !(T-T) Comment je réponds ?

MessageSujet: Re: BG de la légion   Mar 3 Aoû - 9:30

Arf, je vais le lire ^^). J'ai eu l'occasion, mais je l'ai manqué (ma soeur a des amies qui achètent des tonnes de mangas) je pourrai l'avoir.
Par contre le sujet c'est le BG :p , et mettre cette info, en plein dedans, ça sent la dérive, même légère, vu le nombre de gros postes,
faut qu'on reste concentrer !
Ce serait bien de faire un autre sujet : "Le monde d'Aion dans Chrno Crusade", où on pourrait flooder là-dessus tranquille.
Les idées qu'on trouvera du manga, on les mettra ici.
Je pensais que c'était ton idée de départ Kazer, sinon, tu n'aurais pas poster ici ^^
Revenir en haut Aller en bas
kazer

avatar

Messages : 296
Réputation : 2
Date d'inscription : 30/07/2010
Age : 27
Localisation : Saint Nazaire

MessageSujet: Re: BG de la légion   Mar 3 Aoû - 11:16

je l'ai fait ce post. ensuite, je trouvais ça interessant quand je ne connaissait pas le manga. Maintenant que j'ai vu les 24épisodes, je me rend compte l'inspiration y est mais n'apporte rien au BG d'Aion, donc rien au BG de la Légion
Revenir en haut Aller en bas
Corwin



Messages : 92
Réputation : 0
Date d'inscription : 04/06/2010

MessageSujet: Re: BG de la légion   Mar 3 Aoû - 11:35

Au nom de toute la Légion, merci à ceux qui s'investissent dans notre BG!
Kazer et malice ont commencé avec brillot le travail de rédaction. Je trouve qu'il y a du bon des deux côtés. J'aime beaucoup le style concis de Kazer et ses récits de combats. Concernant les dialogues, je ne trouve pas sa choquant tant qu'ils sont courts ( moins de 10 répliques ). A voir avec les autres?
Concernant la version de Malice, elle est de très bonne facture. J'aime beaucoup le livre d'Ori qui nous permet de prévoir des events RP futurs. J'aime aussi beaucoup le descriptif d'une histoire avant la scission d'Atréia. J'apprécie pas mal le descritptif de la capacité spéciale, même si pour l'instant, il tombe un peu comme un cheveux dans la soupe:p Je l'aurai plus vu lors de la description de l'histoire pré-scission.

Je pense qu'on a déjà de la matière pour la première partie, la rencontre des fondateurs. Si vous avez des idées, n'hésitez pas, mais en brodant, on devrait pondre quelque chose de bien là dessus. Maintenant, je propose qu'on s'intéresse à la deuxième partie (la découverte et l'exploitation par le gouvernement asmodéens et/ou l'obtention de la taverne).
Qu'est-ce que vous en dites les autres?

PS: plutôt que de partie, je trouve l'idée de Chapitres plus sympas Smile
Revenir en haut Aller en bas
Malice

avatar

Messages : 113
Réputation : 0
Date d'inscription : 17/07/2010
Age : 30
Localisation : ça bouge tout le teeemsp ! et en plus, il y a pas préciser le référentiel !(T-T) Comment je réponds ?

MessageSujet: Re: BG de la légion   Mar 3 Aoû - 13:20

^^ ok ça manque pas mal d'ordre. Et il est clair que Kazer va à l'essentiel. Pourquoi ne pas retravailler les deux pour qu'ils concordent ?
Le poste de Kazer, pourrait présenter le BG de la Guilde sur le forum d'Aion Guard.
On pourrait compléter développer, euh avant tout, remettre de l'ordre dans le mien. Et avoir une version plus détaillée dans le forum de la guilde, avec l'histoire du livre.

Dans le récit du combat de Kaser, ce serait sympa de mettre des noms de shinigamis, qu'ils existent ou plus ^^.

Alors Histoire de la Guilde
chapitre 0 : les origines des shinigamis
chapitre 1 : le rassemblement (avec le récit de Kaser, ce serait drôle qu'on lui donne un titre et qu'on en fasse une chanson, pas un hymne)
chapitre 2 : le gouvernement et/ou Appellbine (je pense que les deux seront liés )

ça fait classe les chapitres (*-*)

il faudra terminer en définissant où nous en sommes aujourd'hui.
Revenir en haut Aller en bas
kazer

avatar

Messages : 296
Réputation : 2
Date d'inscription : 30/07/2010
Age : 27
Localisation : Saint Nazaire

MessageSujet: Re: BG de la légion   Mer 4 Aoû - 22:01

j'ai écris le chapitre 2, je post les 2 chapitres ici pour qui veut les lire







Chapitre 1: La bataille de Patamor, rencontre de deux
premiers shinigamis





Nul n'aurait pu prédire l'avenir.


Le shinigamis œuvraient en solitaires depuis fort longtemps.
Capable de distinguer la force d'une aura autour des habitants d'Atreia, ils
doivent garantir le voyage de chacun vers l'autre monde, leur retour au père
fondateur: Aion.


Leurs ordres étaient simples. Durant leur enfance, ils
rêvaient. Ces rêves sans souvenir les convoquaient les jeune shinigami dans le
royaume d'Aion et leurs apprenaient tout ce qu'ils avaient à connaitre sur leu
rôle, leur métier, leur être. Certains pensent avoir rencontré le dieu Aion
dans l'au-delà, d'autres estiment que ce n'étaient qu'un de ses général,
toujours est-il que c'est dans ce mode immatériel qu'ils ont été formé.


-"A partir du moment où une aura s'assombrit, l'âme
peut être récupéré. Toutefois, faites attention car votre fardeau et réel, nul
ne doit le découvrir".


Cette phrase était encrée dans leur esprit aussi
profondément qu'une flèche de rodeur asmodéen dans le torse d'un élyséen.


Pendant longtemps, les shinigami ne répondaient à aucun
ordre, accédant pour la plupart au rang des daevas.


Lors de la bataille du maquis de Patamor, une armée
élyséenne était parvenue à franchir tous rempart et campaient à proximité de
l'habitat des Spprings. Le gouvernement asmodien envoya tout daeva capable de
se battre pour les arrêter. Peut répondirent à l'appel, du fait probable de
nombreuses attaques elyséennes en cours sur tout le territoire asmodien


En final, ce ne fut qu'une quinzaine d'individus qui se
retrouvèrent face à une centaine d'élyséens.


Un jeune général rodeur prometteur prit le commandement des
troupes et élabora une stratégie durant la nuit.


-Nous ne chercheront pas à tous les tuer, mais nous devront
les faire fuir, coute que coute.


La stratégie était osée car le moral elyséen ne pouvait
qu'être supérieur au leur et si un seul asmodien craquait, tous pouvaient y
laisser la vie. Mais personne ne craqua.


Le lendemain, quand l'avancée des troupes élyséenne avait
passé le pont et qu'ils s'approchaient du col de Patamor, les premiers
asmodiens s'élancèrent des falaises, discrètement pour prendre place. Pendant
ce temps, cinq autres asmodiens descendaient le col à pied pour aller à la
rencontre des élyséens, et ainsi attaquer sur deux fronts. Deux gladiateurs, un
clerc, un templier et un mage, sans aucune possibilité de renfort engagèrent un
combat désespéré face à plusieurs dizaine d'élyséen. Et ils tinrent.


L'attaque à revers porta également. Les assassins frappaient
vite, les rodeurs décochaient des hauteurs, les mages envoyaient leurs avatars
et leurs sort sur des troupes désorienté, terrassant de nombreux élyséens dans
les premières minutes.


Une flèche atteint le seul clerc du groupe qui perdit
connaissance. Privé de soins, le groupe de l'attaque de face ce vit vite
submergé. Un gladiateur ce vit les mains tranché par une attaque furtive puis
transpercé de toute part. Les autres furent submergés.


A l’arrière, les choses n'allaient pas mieux. Les troupes
commençaient à riposter et les assassins, sous la pression, perdaient leur
concentration et commettaient de plus en plus d'erreur. Deux d'entre eux
tombèrent sans ce relevé, un troisième tenta de ramper mais la masse d'un aède
lui fracassa le dos. Le dernier assassin debout tenta le tout pour le tout.
Dans un ultime assaut, il enfonça les rangs ennemis avec toute l'énergie du
désespoir, faisant autant de dégâts qu'un assaut templier. Les mages et les
rodeurs ne le virent pas ressortir. Le commandant laissa tomber son arc et
attrapa les deux dagues accroché à sa ceinture.


-Pour Asmodée!


La faible troupe chargea vers une mort certaine, espérant
des renforts qui, ils le savaient, n'arriveraient jamais.


Les mages ce lancèrent les premier dans les troupes ennemis,
canalisant toute leur énergie dans de puissantes attaques. Plusieurs ne
supportaient pas la puissance de toute cette magie, leurs mains explosaient
pour avoir canalisé plus qu'ils ne pouvaient. Les rodeurs, peut habile au
combat rapproché, ce lancèrent sur les clercs élyséens et eurent le temps d'en
emporter beaucoup avec eux.





Les troupes élyséennes furent décimé par une élite
asmodienne ayant fait le sacrifice de leur vie pour leur patrie. Sur la
centaine d'élyséen, seul une soixantaine resta debout, épuisée.





Le son d'un cor de chasse raisonné, vite entretenue par des
tambours battant. Asmodée envoyait enfin de véritables troupes pour une
bataille déjà fini. Les élyséens, fuirent avant même d'entrevoir les renforts
adverse.


Un seul homme descendit du col, un jeune qui resta en
retrait toute la bataille selon les instructions du général.


-Quand tu entendras les cris de victoire des élyséens,
emmènes ce troupeau avec toi et fait sonner le cor de chasse de la ville. Joue
également de ce tambour. Et pris pour que les élyséens croient à des renforts.


Devant l'ampleur du massacre, le jeune homme ce rua à la
recherche de survivant. Il trouva deux autres compagnon vivant mais mal au
point. Il les soigna tant bien que mal.


-Leur heure n'était pas venu! cria l'un deux


-Arrête, intervint le deuxième, ne raconte pas n’importe
quoi, personne ne peut dire ça.


-Si, dis calmement le troisième, moi je le peux.


-Alors toi aussi tu vois les auras? Toi aussi tu es...


-... Oui, le coupât-il nettement.


- Hey, racontez-moi ce qu'il se passe.


-Après tout, il est un frère d'arme, Aion ne nous en voudra
peut être pas.


La situation expliqué, les deux premiers shinigamis
c'étaient rencontré et étaient devenu frère. L'asmodien leur fit serment de ne
jamais dévoiler leur secrets et partit dans a propre direction. Les shinigamis,
quand à eut, suivirent le même chemin et décidèrent de fêter leur rencontre, et
leur vie sauve, à la taverne du fort de Morheim.




































































Chapitre 2 : La trahison d’un homme





Plusieurs mois c’étaient écoulé depuis le massacre de
Patamor. Les deux Shinigami ne s’étaient
pas quitté. L’un s’appelait Meric, l’autre Argorn, et tous deux étaient frère.


Ensemble, ils avaient vu la mort de près et ensemble, ils
avaient découvert qu’ils n’étaient pas seuls.


Meric et Argorn avaient décidé de traquer dans Pendémonium
durant quelques temps. Les horreurs de la guerre hantaient leurs esprits, ils
cherchaient un endroit où être en sécurité. Ils étaient habitué pourtant à
prendre des vies, ils en prenaient une dizaine certain jours, mais leur heure
était venue. Dans une guerre, il n’est pas question d’heure, ni de destiné, il
est juste question d’animosité.


Toutefois, leur vie changea une nouvelle fois le soir où ils
traquaient un Daeva malade qui aurait dû quitter ce monde il y a fort longtemps.
Les deux Shinigami traquaient l’homme, cherchant un lieu sombre où lui apporter
la paix. Les toits leurs permirent de ce fondre comme des ombres, suivant l’homme
rue après ruelles, heures après heures, dans ce qui semblait être une marche
sans fin. Au détour de la ruelle la plus sombre de la ville, ils perdirent le
mourant de vue une seconde.


Une seconde.


C’est le temps qu’il a fallu pour qu’un autre Shinigami
exécute les rites.


Meric et Argorn crurent d’abord à un criminel qui l’aurait
tué pour une étrange raison, mais l’homme était penché sur le cadavre, les bras
en croix, le regard vers le sol, et psalmodiait dans une langue qui leur
était étrangère mais comprise. Meric sauta du toit et se présenta à son frère
qu’il venait de rencontrer.


«Azphelumbra, frère. Les lignes de la vie me sont enseignées.
Sais-tu les lires?»


Ces quatorze mots devinrent le signe de reconnaissance des
Shinigamis. Désormais, ils savaient comment ce rencontrer à travers une chasse
commune, ils savaient comment ce reconnaitre sans même se différencier des
autres.


Argorn resta de marbre, dressé le haut du toit, les ailes
déployé, il était la magnificence d’une
ombre entre un homme et le clair de lune. Visible et invisible, il voyait son
rêve ce réaliser, il rencontrait enfin un autre frère, le deuxième d’une longue
série.


Durant les trois années suivantes, les Shinigamis se
retrouvaient les uns les autres.


Chacun commençait par chercher un être dont l’heure de la
mort était dépassé et le traquait, des jours, des fois des semaines tout en
espérant qu’un de leur frère isolé finirait par l’apaiser par le biais des
rites éternels transmis par Aion au Shinigamis. Quand l’évènement arrivait
enfin, ils se présentaient à leur frère et répétaient les paroles de Meric
avant de les accompagner à Apellbine, modeste taverne où chaque Shinigami pouvait enfin partager sa vie avec ses frère,
rire avec eux, les écouter parler… tout ce que signifie une famille s’y
trouvait.


En moins de cinq ans, Argorn avait rassemblé plus d’une
cinquantaine de Shinigamis venant de tout Asmodée. Le groupe avait de plus en
plus de mal à rester discret, l’alcool servit à la taverne n’arrangeant rien à
la chose. Fort heureusement, le tavernier était devenu un ami, père du garçon à
qui ils avaient offert leur secret bientôt six ans plus tôt.


Un soir, Maric emmena Argorn à l’extérieur pour lui parler ‘une
chose qui dévisagerais le Shinigamis à jamais.


«Tu sais qu’il est dure pour nous de subvenir à la taverne.
Il faut qu’on se fasse de l’argent et vite et pour ça j’ai une solution.»


Maric proposa du mercenariat.


Les Shinigami livré à eux même en avaient souvent recours
pour vivre mais un groupe entier de plus de cinquante individus, c’était autre
chose, autre chose de bien plus visible


Dans un premier temps, Argorn refusa très simplement cette
idée. Il la jugeait dangereuse pour eux, disant que ça les exposerais trop à la
lumière du jour. Meric, quant à lui, était bien décidé à faire passer cette
idée auprès de ses frères. Il rentra dans la taverne, monta sur le comptoir et
entama un discourt, malheureusement perdu aujourd’hui dans la salle des
archives interdites de Pendémonium.


Argorn entra dans une fureur inimaginable. Il grimpa sur le
comptoir et, dans toute sa rage, porta un coup de poing sur Meric qui le fit s’écrouler.
Il passa ses jambes au-dessus de lui, ce mis à genoux en bloquant ses bras et
le frappa encore et encore. Dans la salle, l’acte fut lourd de conséquence. Certain
virent cette acte comme une prise de pouvoir d’Argorn, d’autre virent dans sa
colère la raison de tout une cause. Le groupe scindé en deux, une bataille
général s’engagea quand les choses ce calmèrent enfin, Meric partit suivit de
nombreux Shinigamis.


Argorn déclara l’acte de trahison et l’ordre fut donner: anéantir
les traitres pour le bien du groupe.


Le trois années suivantes, Meric agissait en mercenaire. Lui
et son groupe passaient plus de temps à ce vendre aux riches pour de l’argent
qu’à apporter la paix des rites aux âmes de ce qui auraient dû trépasser.


Argorn et ses Shinigamis durent laisser une partie de leur
rôle de côté pour traquer les traitres, laissant de plus en plus d’âmes errer
dans leur condition de misère. Il se rendait enfin compte que si Aion ne voulait
pas que les Shinigamis se rejoignent, il y avait une bonne raison dont un seul mot
lui venait à l’esprit pour la définir : cohésion.


Un jour, après un temps qui leur parut infini, Argorn
découvrit ce qu’il craignait. Meric s’était allié à l’état de Pendémonium et avait
formé une légion secrète, maitre dans l’assassinat. Argorn tomba à genoux en
apprenant cette nouvelle. Ses hommes étaient là pour le réconforter, mais il
savait qu’avoir rêvé à des Shinigamis unis était l’erreur de sa vie. Il passa
un jour et une nuit a prier Aion, isolé dans une cabane à l’écart de la ville. Ce
n’est qu’une fois endormis qu’il eut une réponse.


«Dans trois jours, reviens ici, seul, mais d’ici là, fais en
sorte que chaque Shinigami parte de son côté et ne se revoit jamais.»


Argorn retourna à la taverne d’Apellbine et vit une troupe
heureuse de son retour. Pendant les trois jours suivant, il chercha comment annoncer
la volonté d’Aion à ces hommes et ces femmes qui comptaient sur lui plus que
tout au monde, qui voyaient en lui un chef et un père. Jamais il ne leur
annonça la volonté du Dieu tout puissant.





Le troisième jour, conformément à la volonté d’Aion, il
retourna dans la petite cabane. Meric y était également. Argorn voulut sortir
son arme mais la cabane s’illumina d’une lumière aveuglante. Les rancœurs
disparurent un instant et ils purent ce regarder comme des frères.


«A deux reprises, vous avez chacun désobéis à mes ordres. Je
sus l’alpha et l’oméga. Je suis tout et je vous avais fait confiance.
Désormais, les Shinigamis ont perdu ma bénédiction. Vous errerez en ce monde
jusqu’à ce que vos fautes soient racheté, et nul autre que moi ne décidera de
ce moment. Desormais, frères ennemis, partez, détruisez-vous ou aimez-vous,
puisque vous n’êtes pas prêt à m’obéir comme il se doit, alors je ne m’adresserais
plus à vous.»


(Dernière parole d’Aion envers les Shinigamis. Le document
était resté enfermé dans la salle la plus secrètes des archives de Pendémonium
mais elle fut un jour, nul ne sais comment, rendu au derniers Shinigamis.)





Fin du chapitre 2. Dans le chapitre 3, nous parlerons
politique =)
Revenir en haut Aller en bas
Darthorigin
Admin
avatar

Messages : 457
Réputation : 1
Date d'inscription : 03/05/2010
Age : 61
Localisation : Entre nulle part et ailleurs...

MessageSujet: Re: BG de la légion   Jeu 5 Aoû - 1:49

Franchement ?

Je trouve ça assez génial.
Je dis bravo.

____________________


Revenir en haut Aller en bas
http://shinigami.guildealliance.com
kazer

avatar

Messages : 296
Réputation : 2
Date d'inscription : 30/07/2010
Age : 27
Localisation : Saint Nazaire

MessageSujet: Re: BG de la légion   Jeu 5 Aoû - 2:22

J'aime bien écrire des poèmes, des nouvelles, dessiner ou peindre mes idées à travers de l'abstrait, représenter mes pensées sur une feuille de papier ou un écran de pc.
Mon premier essaye en écriture longue date de mes 13ans ou j'avais commencé à écrire un livre en héroïque fantastique qui fait actuellement 160page sur feuille papier. Après, je me suis lancé dans les poèmes à l'age de 15ans, pendant les cours d'allemand (faut bien s'occuper) et le dessin, j'ai toujours été très abstrait dedans (je suis incapable de faire une symétrie).

En final, c'est plus une partie de plaisir qu'autre chose, surtout que j'adore ce genre d'histoire de magie, de trahison, de quête sacré et de dilemme.
En faite, je crois que c'est pas à toi de me dire bravo, mais a moi de te dire merci car ça faisait longtemps que je n'avais pas repris la plume ^^
Revenir en haut Aller en bas
kazer

avatar

Messages : 296
Réputation : 2
Date d'inscription : 30/07/2010
Age : 27
Localisation : Saint Nazaire

MessageSujet: Re: BG de la légion   Jeu 5 Aoû - 4:26

Chapitre 3 : la mort d’un héros, la naissance d’une légende





Argorn était effondré. Aion en
personne le rejetait pour avoir rêvé de famille et de joie plutôt que de
solitude et de renfermement. Désormais il ne vivrait plus que pour prendre la
vie de celui qui a été son ami, il le traquerait sans relâche jusqu’à son
dernier souffle de vie.


A son retour à Apellbine, aucun
de ses hommes ne s’approcha de lui. Ils voyaient clair en lui, tout était fini.
Argorn prit la parole une dernière fois en ce lieu. Les Shinigamis n’étaient
plus, désormais chacun devais repartir de son côté.


Argorn ne prit aucune affaire
avec lui. A peine eut-il dissous sa troupe qu’il partit hors de la taverne, la
tête basse, entouré de ses frère silencieux. On aurait pu croire à des
funérailles.


Argorn erra de nombreux mois,
cherchant désespérément le moindre indice sur les actions et les déplacements
de Meric à travers tout Asmodée. Certains prétendent l’avoir vu dans les abysses,
d’autres encore, plus fou peut être, l’aurait vu sur le territoire Elyséen. Il
n’était plus qu’une ombre, marchant derrière un homme, essayant désespérément
de le rattraper sans jamais y parvenir.


Il fallut attendre vingt longues
années pour qu’un anciens Shinigami le reconnaisse.


Il s’appelait Valhator et tenait
un petit garçon auprès de lui quand il revit l’homme pour qui il avait rêvé. Il
avait passé vingt ans à le rechercher, vingt ans à chercher à accomplir son
rêve. Quand il revit son ancien chef, le rêve disparut. La légende, grande et
forte, qu’avait été Argorn s’était dissipé au profit d’un vieil homme barbu
vêtu de haillons et dont le corps semblait si fin que le poids de l’armure elle-même
aurait pu le faire craquer. Face à ce spectacle, affligeant, il se Renda vite
compte que son héros ne reconnut pas son ancien second. Tel un anonyme, il lui
demanda l’hospitalité.


«-Dis Valhator, c’est lui le héros
de tes histoires?»


L’enfant avait parlé et tous deux
savaient ce que sa signifiait


«-Non petit, le grand Argorn et
mort il y a vingt ans. Cet homme et un itinérant ou un mendiant, mais il n’est
pas le héros que je te conte.»


La soirée fut des plus
silencieuses. Chacun entendait le bois de la cabane craquer, les mouche voler,
son voisin respiré et pourtant, nul ne parla. Le lendemain à l’aube, Argorn
était repartit. Valhator alla voir le petit garçon et lui expliqua qu’il devait
partir, qu’il avait quelque chose d’important à faire mais qu’avant il devait
le déposer chez des amis, dans l’auberge d’Apellbine.


Le vieil homme ne tenait plus l’établissement,
emporté par l’âge, apaisé par Valhator selon les rites. Son fils, malgré son
chagrin, l’avait bien prit. Valhator déposa le petit garçon et partit vite, la
tête haute, le corps droit. Il avait une tâche sacrée à accomplir, il devait
réparer les erreurs du passé.


Ce n’est que deux ans plus tard
qu’il rentra. Derrière lui, tous ses anciens compagnons Shinigamis, plus de
nouveau, en tout ce n’était pas loin de cent soldats, assassins, mages et prêtres
qui l’accompagnaient


«-Les Shinigamis vivront
éternellement, avec ou sans la bénédiction d’Aion, nous poursuivons notre
mission, et nous poursuivront notre rêve !»


Valhator était décidé à donner au
petit garçon l’image du héros qu’il lui racontait. Il avait créé ce rêve en
lui, pensait-il, alors il ne pouvait pas le décevoir.


La soirée aurait pu être beuverie
et décadence, mais chacun pris nouvelle de l’autre si bien que pour la première
fois depuis leur création, les Shinigamis laissèrent de l’alcool dans le
comptoir. A son réveil le lendemain matin, Valhator découvrit des troupes prêtes
et en forme. Les Shinigamis étaient plus fort que jamais.


Les jours suivant, un nombre
incroyable de gens moururent dans tout Asmodée, et presque autant en Elyséa. A
chaque fois, on trouva une pétale de rose noir entre leurs mains refermées,
signe ultime des rites, et mise en garde à l’intention du traitre Meric.


Meric se mit à paniquer et commettait
de plus en plus d’erreurs. En quelques semaines à peine, il avait entièrement
perdu le contrôle de la situation.


Durant tout ce temps, le jeune
garçon qui accompagnait Valhator ce lia d’affection avec une certaine Sylia.
Sylia ne prétendait plus à la jeunesse mais elle avait aimé Valhator avant la
dissolution des Shinigamis. Désormais, à l’âge où elle devrait être mère, elle
n’avait que ce garçon vers qui se tourner quand son ancien amant ne la
convoquait pas pour user de ses talents martiaux et stratégique.


Un soir qui s’annonçait pourtant ordinaire,
Meric débarqua dans la taverne d’Apellbine. Derrière lui, pas loin de deux
cents mercenaires, tous n’étant pas des frères Shinigamis. Aucun des deux camps
ne prononça le moindre mot, tous jubilait à l’idée que quoi qu’il se passe ce soir-là,
tout serait fini. Le temps était passé depuis le retour des Shinigamis, pas
loin d’une année


Meric sortit un énorme bouclier
et un puissant marteau d’arme. Valhator prit sa guisarme à la main. Chacun des
hommes de ce lieu dégaina une arme, parfois disproportionné.


La lutte s’engagea alors même que
les hommes étaient entassés dans la taverne. Les murs, les sols et les
plafonds ce criblèrent de trace de lame et de brulure alors même que les premières
attaques n’étaient pas fini. Valhator luttait face à face avec le traitre tout
en tentant de mener le combat à l’extérieur. Il n’avait jamais su quels étaient
les arts de Meric mais il s’attendait aux puissantes attaques aede. Pourtant,
il e retrouva aveuglé par un nuage noir puis différentes attaques magiques
vinrent le frapper. Le gladiateur face au clerc, il savait qu’il devrait être
plus habile que son adversaire sans quoi il n’avait aucune chance de le battre.
Chacune de ses attaques frappait le bouclier indestructible de Meric et chaque
attaque de ce dernier enfonçait un peu plus sa lourde armure de plate, l’étouffant
de plus en plus. Meric contra une nouvelle attaque de Valhator mais frappa de
suite avec son bouclier, renversant son adversaire. Meric leva son arme haut
vers le ciel prêt à en finir. Une ombre lui tomba dessus au dernier moment. De
cette cape brune, l’ombre sortit deux dagues et enchaîna Meric jusqu’à n’en
plus pouvoir. L’énorme bec de corbin du marteau finit par frapper le ventre de
l’ombre, laissant une couler de sang à
son retrait. L’ombre tomba en arrière, perdant sa capuche et laissant apparaitre
le visage d’un vieil homme barbu abimé par l’âge.


Valhator cria en reconnaissant
Argorn. Il arracha le haut de son armure et, voyant son arme tombé trop loin,
ce précipita sur les dagues de son vieil ami. Il avait beau ne pas être à l’aise
avec, il profita de la vitesse offerte par ces armes pour attaque Meric de tous
les côté. Finalement, c’est dans l’interstice du casque et du col que l’une des
lames fit jaillir le sang du traitre. Meric se tint la gorge un moment, tout en
tombant au sol, puis le sang cessa de s’écouler.


Valhator lâcha ses armes et ce fraillat
un chemin vers l’intérieur de l’auberge. Les combats n’y avaient plus lieu mais
les dégâts étaient là. Il retrouva Sylia ensanglanté mais vivante, assise
contre une porte de placard.


«-Le petit et dedans, il est dedans»


A côté gisait le corps de l’aubergiste,
inerte.


Les luttes finies au petit matin
et seul une vingtaine de Shinigamis restèrent debout. Nul autre survivant.


Alors que tous ne s’étaient
regroupé, un escorte armée fit son apparition à l’avant d’un cortège.


Le chef du ministère de
Pendémonium, en personne, avait fait le déplacement. Valhator alla à sa
rencontrer, priant pour que le pire n’arrive pas. Un homme s’avança et déplia
un magique parchemin. Il se mit à lire.


«-Votre nom nous importe peut,
votre être nous importe encore moins. Toutefois, vous venez de détruire l’une
des meilleures armes secrètes d’Asmodée et vous avez donc une dette envers le
ministère et nous comptons bien vous en acquitter. Meric nous a parlé de votre «rôle»
et nous savons que vous êtes des déchus parmi les déchus. Si vous comptez
garder votre existence secrète, nous vous assurons que nous trouverons bien un
accord.»


(Copie du texte original nous
ayant été transmise par l’aimable zone des archives de Pendémonium que nous remercions
de sa générosité)


Le cortège repartit et Valhator
sentait une immense frustration l’envahir. Il avait repris une lutte désespéré
pour sauver les âmes de tous ses frères, et il avait l’impression que tout ne
fut que futilité, que ses actions n’avaient servies à rien.


Le petit garçon vint le voir


«-C’était ce vieux monsieur qui t’a
sauvé le héros de tes histoires?»


«-Oui petit, c’était ce vieux
monsieur.»





Durant la nuit, Valhator fut
réveillé par une lumière. Alors qu’il était seul dans la pièce, la lumière ce
fit de plus en plus aveuglante, sans avoir de source, puis elle disparut.


Le lendemain matin, Valhator
promis à ses hommes qu’il se battrait pour ses idéaux, quoi qu’il arrive.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: BG de la légion   

Revenir en haut Aller en bas
 
BG de la légion
Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» YGO : Structure Deck Légion Dragunité
» Une petite star dans la région :)
» départ de la région
» Newbie et seul dans une région délaissée
» Recrutement joueur pour inter région 2012

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinigami :: Les Archives :: La Bibliothèque :: La Zone D'Etude-
Sauter vers: